DigitalCMO

Selon la société d’études Tractica on y voit plus clair désormais sur les services et les applications qui sont développées grâce à l’IA. Dans son dernier rapport, la société d’études américaine recense 10 segments de marché et un éco-sytème de 1 000 fournisseurs. Le signe de la naissance d’un véritable marché.

Selon la société d’études Tractica, l‘écosystème du marché de l’intelligence artificielle se développe et se diversifie rapidement, avec notamment un référentiel de 1 000 entreprises dont les services et les innovations sont concentrés sur ce marché. Ce rapport devrait permettre aux entreprises et aux investisseurs d’y voir plus clair sur un marché  qui, aux yeux de beaucoup d’analystes, reste  principalement articulé autour de développements et calculs informatiques bénéficiant de la puissance informatique du cloud. En résumé, un simple marché de services informatiques.

Tractica remarque cependant  qu’au delà des simples  outils de calcul informatique, une offre  plus étendue de fournisseurs de solutions, de plate-forme et de services professionnels axés sur les applications est en train de se constituer. Le rapport d’études  identifie plus de 1 000 entreprises positionnées sur l’innovation dans le domaine de  l’intelligence artificielle, dont certaines sont des poids lourds technologiques bien connus, mais dont beaucoup sont des start-ups qui se concentrent sur des applications d’intelligence artificielle spécifiques comme par exemple les assistants vocaux. Dans son étude, Tractica constate également  que  par rapport à il y a quelques mois, le marché de l’intelligence artificielle commence à se structurer autour d’applications réelles avec notamment plusieurs segments de marché bien identifiés. Tractica identifie ainsi les marchés suivants : l’hyperscalaire (NDLR : la puissance informatique) et les  services professionnels, les  plateformes d’assistants numériques virtuels (VDA), les plateformes de développement de l’IA, le marché de la vision informatique (CV), celui du  traitement du langage naturel (Natural Language Processing), de l’apprentissage automatique (Deep Learning),  et du raisonnement machine (Machine Raisoning) et pour finir le marché lié aux infrastructures informatiques (matériel, réseau, stockage) et bien sur les composants.


Articles récents