DigitalCMO

La société d’études IDC vient de publier une série de chiffres sur la montée en puissance de la robotisation en Europe. Elle prévoit notamment que 21 milliards de dollars seront investis dans les robots en 2022 en Europe  contre 15 milliards de dollars en 2018. Des chiffres faibles au regard des innovations en automatisation annoncée. 

Selon les chiffres de la société d’études,  le taux de croissance annuel moyen  du marché des robots en Europe ne devrait pas dépasser en moyenne 10 % sur la période 2018-2022. Un taux de croissance finalement assez faible sur un secteur aussi innovant mais dont le développement inquiète en Europe notamment en terme d’emplois.

C’est sans doute ce qui explique que la société d’études ne prévoit pas un développement multi-sectoriel de ce marché. Selon IDC, le marché des robots restera concentré sur  des secteurs traditionnels comme la distribution BtoC mais aussi la distribution professionnelle où l’on voit bien l’usage que l’on pourrait faire des robots en matière de transport autonome ou de drones. Parmi les autres secteurs porteur,  IDC cite l’énergie, les équipements collectifs,  les transports mais aussi  le secteur public. On note  également la prudence des prévisions d’IDC en terme d’usages. IDC estime que les robots serviront à 52 % à des usages industriels dans l’équipement ou le nucléaire. En revanche le cabinet d’études prévoit une percée modeste des usages (8 % du total ) dans le secteur domestique et concède que 41 % de la demande future sera liée à de nouveaux usages. Au total une vision prudente de ce marché alors que plusieurs innovations majeures pourraient révolutionner l’automatisation de nombreux métiers. Les avancées dans la blockchains, l’intelligence artificielle ou encore les interfaces vocales  devraient robotiser un grand nombre de fonctions dans le secteur tertiaire  et du commerce.  Combiner ces innovations aux robots sera sans doute un des facteurs d’un développement plus large et plus important de ce marché.


Articles récents