DigitalCMO

Avec 373 startups et entreprises au prochain Consumer Electronic Show de Las Vegas (8-11 janvier 2019), la France sera le troisième pays après les États-Unis et la Chine. Intelligence artificielle et Consumer Tech seront les thématiques les plus importantes de la délégation française qui a bien lancé son rendez-vous américain lors des CES Innovation Awards décernés en novembre dernier.

Heureusement cette année un espace commun rassemblera les startups de neuf Régions françaises tandis que les régions Grand-Est et Auvergne-Rhône-Alpes exposeront malgré tout chacune de leur côté. C’est mieux que l’édition 2018 où les Régions françaises y exposaient en ordre dispersé jusqu’à même se faire concurrence. L’annuaire du CES 2019 répertorie 373 exposants français et celui de la French Tech propose 320 startups tandis que le Gouvernement français annonce 420 entreprises dont 380 startups. Quoi qu’il en soit, la France devrait être la troisième nation du CES après les USA (1 691 exposants) et la Chine (1 210 exposants).

La French Tech offre un annuaire (in english of course) partagé en dix catégories représentant les grands secteurs d’activités des startups françaises présentes à Las Vegas : Consumer Tech (69 startups), AI (62), Health & Environnement (49), Smart home (40), Mobility & Smart cities (36), Augmented reality & Virtual reality (26), Entertainement (12), Sport (10), Retail (9), Family tech (7). Même s’il est réducteur de résumer une startup à une seule technologie, on voit bien l’importance de l’intelligence artificielle presqu’aussi bien représentée que les Consumer Tech (traductibles par produits technologiques grand public).

L’annuaire du CES vous propose quant à lui 33 catégories avec des exposants répertoriés dans plusieurs catégories. Qu’importe le flacon car au-delà des nomenclatures, la question de la qualité des exposants français (mais aussi peut-être d’autres pays) a été posée après l’édition 2018 par plusieurs medias et spécialistes de la Tech. Ainsi Olivier Ezratty relevait « des erreurs de casting » comme des « solutions B2B2B sans rapport avec les marchés grand public […] puis des sociétés de service qui se déguisent en startup produit mais qui n’ont pas l’ADN correspondante […] En dernier lieu, les produits trop jeunes et les startups pas assez matures pour affronter le monde ». Olivier Ezratty pointait là une soixantaine d’exposants, ce qui restait néanmoins minoritaire parmi les 380 exposants français de l’édition 2018.

Pour le CES 2019, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au Numérique comme Éric Morand, directeur du département Tech & Services de l’agence publique Business France, ont travaillé pour unifier et maitriser la présence française. En novembre dernier, 380 produits (via 28 catégories) ont été honorés lors des CES Innovation Awards récompensant les innovations technologiques grand public les plus innovantes et 57 produits français figurent dans cette prestigieuse sélection qui sera exposée en bonne place au CES 2019. En trustant 15% des CES Innovation awards alors qu’elles ne représenteront qu’environ 8% des exposants, les startups et entreprises françaises commencent plutôt bien ce CES 2019.

Un exemple d’IA : un verre de vin avec Edgar ?

Développé depuis trois ans par la startup MYWAH et présenté pour la première fois au CES 2019, Edgar Wine Butler est le seul distributeur automatique capable de verser un verre de vin à sa température de service idéale, immédiatement et en continu. Doté d’innovations matérielles et logicielles s’appuyant en grande partie sur des algorithmes et sur l’intelligence artificielle, Edgar dispose d’une technologie logicielle reposant sur un système propriétaire qui instaure un dialogue permanent entre les packs, la machine et le serveur MYWAH via une puce RFID intégrée au Bag. La jeune société MYWAH créée par Sophie Blum, Sylvain Auvert et Olivier Deveaud ambitionne de modifier en profondeur la manière dont les professionnels de la restauration (restaurants, bars, hôtels, traiteurs, …) vendent et servent le vin au verre. Plus d’infos : https://mywah.fr/

En photo :  Sylvain Auvert, Sophie Blum, Olivier Deveaud et Edgar. ©DR


Articles récents