DigitalCMO

Le leader européen de la e-santé, Doctolib, poursuit sa marche en avant. Après avoir levé 26 millions d’euros en janvier et passé le cap des 10 millions d’utilisateurs en septembre, la startup boucle un nouveau tour de table de 35 millions €. Bpifrance et la société d’investissement Eurazeo mènent cette opération record.

Créé en 2013 par Stanislas Niox-Chateau, Ivan Schneider et Jessy Bernal, Doctolib est à la fois un logiciel de gestion des patients pour les professionnels de santé et un outil de prise de rendez-vous médicaux pour les particuliers. Pour les professionnels (du médecin libéral jusqu’aux principaux hôpitaux publics et privés), la startup a développé une solution complète permettant de gérer les plannings de consultations, de communiquer plus simplement auprès de ses patients mais également d’échanger entre praticiens.

Doctolib un modèle qui accélère la transformation digitale du secteur de la santé

Le service de Doctolib permet une prise de rendez-vous sur internet 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Cela réduit de 30% le temps de secrétariat et de 75% les rendez-vous non-honorés chez les professionnels membres sur son service. Pour les patients, depuis la plateforme, il est possible de rechercher les professionnels de santé selon différents critères (localisation, note, spécialisation, disponibilité, etc.), être alertés des prochains rendez-vous pris, accéder à un agenda médical. Des services que de nombreux professionnels et établissements n’ont pas les moyens de mettre en oeuvre.

En seulement 4 ans, la startup a séduit plus de 30 000 professionnels de santé mais a progressivement séduit des établissements plus importants. Aujourd’hui, la jeune entreprise revendique même 800 établissements publics et privés partenaires. Doctolib ne se positionne plus seulement comme un service de réservation mais comme un partenaire global dans la gestion collaborative de tous les  patients. Le nombre d’utilisateurs est d’ailleurs en croissance constante : en septembre de cette année, les fondateurs annonçaient avoir atteint 10 millions de visites mensuelles. Le signe que Doctolib s’est véritablement implanté dans les usages des français : « Prendre rendez-vous en ligne devient aussi naturel que de décrocher son téléphone », déclarait ainsi Stanislas Noix-Château. Parallèlement DoctoLib a fait de l’Allemagne un marché prioritaire. Déjà implanté dans 5 villes Outre-Rhin (contre 30 en France) et avec 1,5 million de rendez-vous pris depuis son ouverture en Allemagne, elle entend devenir un acteur incontournable du secteur de la santé Outre-Rhin.


Articles récents