DigitalCMO

DigitalCMO

Selon les données de Statista, la valorisation d’Apple a chuté de 452 Mds de dollars au 3 janvier. Et il semble que sa capitalisation pourrait encore baisser en 2019 en dépit des explications  récentes données par son CEO Tim Cook (cf vidéo sur notre site). Une situation qui inquiète aux Etats-Unis notamment vis-à-vis du secteur de la Tech que beaucoup d’analystes jugent sur-évalué actuellement.

Les ventes d’iPhone : seul nuage pour Apple en 2019 ?

Dans sa lettre aux investisseurs de début janvier, Tim Cook a insisté sur les raisons des moins bonnes performances actuelles d’Apple. En premier lieu, il a expliqué que les ventes d’iPhone étaient pénalisées par un problème de stock dans le canal de distribution. Pour Tim Cook, si l’iPhone s’est moins vendu que prévu c’est parce qu’Apple -comparativement à l’année passée- a commercialisé plus tardivement sa nouvelle gamme.

Ensuite, Tim Cook a expliqué que le dollar fort pénalise ses ventes à l’international surtout dans un contexte de réduction de la croissance dans les pays émergents dont la Chine. Le CEO d’Apple a insisté notamment sur le ralentissement de la croissance économique de la Chine (qui n’est plus tout à fait un pays émergent aux yeux de beaucoup d’économistes) et dont les consommateurs optent peut-être pour des mobiles mieux positionnés en terme de rapport qualité/prix.

En avouant seulement qu’Apple avait à gérer pour 2019 un portefeuille de produits pléthorique, Tim Cook, dont la rémunération a encore augmenté, n’a pas convaincu les investisseurs. Avec un taux d’imposition de 16,5 % annoncé dans ses résultats mais qui devrait augmenter sous la pression des Etats dont la France, une concurrence accrue de la Chine et surtout l’absence d’innovation notable avant l’arrivée de la 5G, il est clair qu’Apple devra gérer un cycle moins favorable que celui enregistré sur les 10 dernières années. Reste à savoir si cela peut peser sur les évolutions des autres valeurs phares de la Tech pour 2019.

 

 

 

 

 



Articles récents