DigitalCMO

L’Assurtech attire de plus en plus les investisseurs. Porté par la progression de nouvelles technologies comme le blockchain, la big data ou le machine Learning, le secteur a atteint 2,29 milliards de dollars d’investissement l’an dernier. Les Etats-Unis, où l’on compte une bonne vingtaine de levées de fonds depuis le début de l’année, font office de locomotive.

2 Milliards investis au niveau mondial  en 2017

Une étude d’Accenture révèle que les investissements mondiaux dans l’Assurtech ont dépassé les 2 milliards de dollars en 2017, pour la deuxième fois de l’histoire seulement. SI 2015 reste le record absolu, l’an dernier a marqué une croissance de 39% par rapport à 2016. Avec des fers de lance comme Oscar Health (valorisé 3 milliards de dollars) ou Root Insurance, les Etats-Unis représentent plus de la moitié de ses investissements. Et l’année 2018 est partie pour être historique, outre-Atlantique. Crunchbase référence ainsi plus de 20 tour de table dans le secteur de l’Assurtech. En France les levées de fonds récentes de +Simple.fr ou d’Alan témoignent aussi de l’appétit des investisseurs pour ce secteur.

4 Assurtech américaines avec des modèles différents

Kelly Klee
Kelly Klee est un courtier en ligne, spécialisée dans l’assurance de maisons, de bateaux, de voitures et d’objets de valeurs. Son offre et ses services s’adressent exclusivement aux 10% des américains les plus aisés. La startup vient de lever 4,5 millions de dollars et s’apprête à lancer 2 nouveaux services : un conseiller virtuel pour l’assurance personnelle et un outil d’analyse et de scoring basé sur un questionnaire.

Huckleberry
Fondée il y a à peine 1 an, Huckleberry propose des assurances en ligne aux dirigeants de petites entreprises. En digitalisant l’ensemble du processus de couverture (de la souscription jusqu’à suivi de sinistre), la société souhaite faire gagner du temps aux entrepreneurs. La véritable originalité de la startup : pour poser un diagnostic et présenter l’offre adéquat, elle s’appuie sur les informations issues de sites tiers et les analyse. Elle vient de boucler un tour de table de 4 millions de dollars.

Cover
Cover est une application mobile permettant d’assurer rapidement tout objet ou bien : voiture, téléphone portable, animal de compagnie, maison, bijoux… Il suffit pour cela te prendre en photo le bien, de le caractériser à travers l’application. Les conseillers Cover se chargent de benchmarker les différentes offres et de faire remonter l’offre la plus intéressante. La société a déjà levé 11 millions de dollars.

Kin Insurance
Kin propose une gamme de services d’assurance habitation en ligne. La startup se charge d’analyser des données personnelles issues de services tiers ou de sa propre base pour établir un profil et un score du souscripteur et lui proposer la meilleure assurance habitation, tout cela en moins de 15 minutes. Kin a déjà connu 3 tours de table : 650 000 dollars levés en 2016, 4 millions en 2017 et 13,1 millions cette année.

 


Articles récents