DigitalCMO

Coup d’envoi de la 4ème édition du concours Cisco SwitchUp Challenge, dont les 8 projets finalistes viennent d’être dévoilés. Trois tendances fortes cette année : la montée en puissance de projets low tech à fort impact social ou environnemental, l’essor des technologies numériques dans la santé et l’émergence de la Blockchain.

Lancé en 2014 par Cisco France, dans le cadre de la Responsabilité́ Sociale de l’Entreprise, le SwitchUp Challenge récompense des projets innovants d’étudiants et de startuppers porteurs d’enjeux sociétaux ou environnementaux. Pour l’édition 2017 de ce concours, 8 finalistes viennent d’être sélectionnés parmi plus de 260 projets. « Cette 4ème édition était davantage ouverte sur les régions qui recèlent un fort potentiel d’innovation et de talents à découvrir, explique Guillaume Desveaux, initiateur du SwitchUp Challenge chez Cisco France. Pour cela, nous nous sommes appuyés sur un écosystème de plus de 70 partenaires dans les territoires, notamment l’accélérateur SenseCube dédié aux startups de l’économie sociale et solidaire, le dispositif PEPITE (ndlr : pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat), des pôles de compétitivité régionaux, des fablabs… »

Quelles sont les tendances de cette moisson 2017 ? « Alors que ces dernières années, beaucoup de projets tournaient autour des réseaux sociaux et des objets connectés, cette 4ème édition fait la part belle aux projets low tech à fort impact social ou environnemental, poursuit Guillaume Desveaux. Elle souligne également l’essor du numérique dans le secteur de la santé et l’émergence de la Blockchain (ndlr : technologie de stockage et de transmission d’informations sécurisée, fonctionnant sans organe central de contrôle) ».

4 mois d’accompagnement pour la dernière ligne droite

Jusqu’à la fin mai, les 8 finalistes du SwitchUp Challenge vont être accompagnés par des mentors Cisco sur des problématiques techniques et commerciales, avant de présenter leur projet devant le jury au mois de juin. A la clé pour les deux lauréats : une dotation de 30 000 euros, du matériel Cisco, le soutien financier de la Banque Publique d’Investissement (BPI) et une campagne de crowdfunding sur Ulule. Ils seront également incubés pendant un an par le SenseCube et disposeront d’un accès à l’atelier de prototypage Usine IO, ainsi que du support de la Cité de l’Objet Connecté pour réaliser leur prototype. A suivre…

Constance Dalmon

 

Les 8 projets finalistes

Catégorie Etudiants
  • Suspen’Dons est un concept qui reprend le principe des ‘cafés suspendus’. Il permet de payer par anticipation un café à une personne qui ne peut se l’offrir. L’ambition du collectif des étudiants de l’EXIA, école d’ingénieurs informatique, est d’étendre le concept et de repositionner l’humain au cœur de gestes sociaux simples.
  • Tamaloo est un dispositif médical complet qui permet l’évaluation de la douleur chez l’enfant hospitalisé. Il se présente sous la forme d’une peluche connectée, qui intègre un logiciel de collecte et de gestion des données. Des étudiants de l’Université Claude Bernard de Lyon sont à l’origine de ce projet.
  • Les Germés proposent le mobilier d’intérieur ‘Eden’, basé sur une technique de culture hors-sol innovante et éco-responsable, pour permettre aux populations urbaines de cultiver des légumes à domicile. Le concept est développé par des étudiants de l’Institut Supérieur Couleur Image Design, rattaché à l’Université Toulouse II – Jean Jaurès.
  • Ariane-santé est une solution d’échange et de suivi, en temps réel, du dossier médical du patient. Le projet a pour ambition de bâtir un réseau permettant à tous les acteurs du système de santé français une communication simplifiée. Ce projet est soutenu par des étudiants de l’Université pluridisciplinaire de Paris Nord.
Catégorie Jeunes entrepreneurs
  • L’increvable est une start-up qui conçoit, développe et commercialise des produits durables, réparables et évolutifs. Sa première innovation est une machine à laver conçue pour bénéficier d’une durée de vie de 50 ans.
  • SmartPantoufles est une solution de gérontechnologie en mesure de détecter la chute d’une personne âgée. Elle tend à favoriser le maintien et l’autonomie des seniors à domicile et à réduire le taux de chute mortelle en accélérant la prise en charge par les services d’urgence.
  • Panda propose aux personnes malvoyantes une nouvelle autonomie, via un casque audio intelligent qui permet de vocaliser l’environnement.
  • Bik’box offre une alternative de stationnement intelligent aux vélos. De la taille d’une place de parking, cette box connectée et sécurisée permet d’accueillir une dizaine de vélos. Nomade, elle peut être déplacée pour répondre aux besoins de mobilité d’une communauté et mieux appréhender le déplacement des vélos dans un environnement urbain.

 


Articles récents