DigitalCMO

Le CMIT (le Club des Directeurs Marketing & Communication de l’IT, pour Information technologies) a soumis au vote de ses membres, lors de l’édition de son forum 2017,  l’élection de trois strartups dédiées aux métiers du marketing. Présentation.

Ce 30 juin 2017, le CMIT (le Club des Directeurs Marketing & Communication de l’IT) a récompensé trois jeunes entreprises innovantes, parmi les 12 qui avaient été retenues pour participer à ce concours dont c’était la deuxième édition (voir l’article de Digital CMO de mai 2017).

En 2016, les trois lauréats de ce concours avaient été Creads Partners, Snapdata et Azendoo. En 2017, les trois startups récompensées ont été Upfluence, Allo Media et Sigilium.

Frédéric Daniel, Directeur Général adjoint d'Upluence.

Vivien Garnès, Directeur Général d’Upluence.

Upfluence développe des technologies pour le marketing d’influence et aide les marques à identifier, analyser et contacter à grande échelles des influenceurs dans tous les pays, toutes les langues et tous les réseaux sociaux, notamment les bloggeuses et les bloggers.  Upfluence a reçu de la part du CMIT le prix Platinum a l’issue du vote électronique de la salle. Comme l’a expliqué son fondateur « Nous sommes une solution à fort ROI entre les actions classiques RP et des publicités de plus en plus pénalisées par le phénomène des adblockers et des clics frauduleux ». « On valorise la pertinence des réseaux sociaux grâce à notre logiciel en mode SaaS sur un marché où l’acquisition  par Google de FameBit témoigne de la pertinence de notre modèle a-t-il ajouté dans son intervention.

La seconde startup mise en avant a été Allo Media, qui a créé un « Cookie Vocal », une technologie permettant de collecter 100% de la data conversationnelle contenue dans les appels téléphoniques et de les fusionner avec les parcours clients digitaux. Une approche qui vise a optimiser le service client des sites de e-commerce par exemple et qui s’inscrit directement dans une meilleure utilisation des données en temps réel pour optimiser par exemple les campagnes de  retargeting.

Allo-Media

Romain Rullier (à droite), Directeur Commerical d’Allo Media.

La Voix du client est ainsi extraite en temps réel des appels générés grâce à une technologie associant l’aanalyse du signal, la reconnaissance vocale et l’analyse sémantique. Toutes ces données sont remontées dans les outils analytiques et CRM pour les équipes marketing, commerciale et relation client.

Sigilium

Xavier Trannoy et Thomas Darde, cofondateurs et dirigeants de Sigilium, avec Etienne Maraval, vice-Président du CMIT et organisateur du Prix des « Martech » 2017.

Le troisième acteur mis à l’honneur cette année a été Sigilium, une plateforme qui permet aux équipes marketing et communication de piloter de manière centralisée les signatures emails de l’entreprise. Il a été présenté comme un moyen  directement mesurable de faire passer de l’information et des offres, là où on a l’attention récurrente et privilégiée de ses interlocuteurs professionnels.

L’écoute remplace le discours sur les réseaux sociaux 

Ces prix, et notamment le Trophée Platinum gagné par Upfluenve,  sont en phase avec les préoccupations de nombre de directions marketing, qui voient monter en puissance les réseaux sociaux sans réellement savoir se comporter vis-à-à-vis d’eux.  Une étude de Nomination  présentée en introduction de la journée insistait notamment sur cette préoccupation des directeurs marketing membres du CMIT.  Cette tendance a été analysée aussi  par Véronique Reille Soult, Directrice Générale de Dentsu Consulting France. « Il faut arrêter de considérer les réseaux sociaux comme un canal top down, mais plutôt comme un outil d’écoute efficace, qui permet notamment de poser des questions pertinentes », a-t-elle ainsi expliqué. Véronique Reille Soult a notamment cité le cas de Carglass l’un de ses clients. Cette entreprise qui communique de manière très importante utilise les réseaux sociaux non pas pour en faire un canal de vente mais pour analyser de manière fine le niveau de saturation de ses campagnes a-t-elle expliqué. Elle a notamment insisté sur le fait qu’il fallait être capable de définir ses propres indicateurs d’écoute et d’analyse et ne pas utiliser seulement la myriade des indicateurs statistiques proposés par les éditeurs de logiciels.

Pour cette événement, le CMIT avait réuni près de 150 professionnels du marketing, sous la houlette de son Président, Michel Mariet (Oracle) et de ses deux vice-Présidents, Jean-Denis Garo (Mitel) et Etienne Maraval (Lexmark). Désormais, le CMIT revendique un écosystème de marketeurs qui compterait plus de 3 000 membres.

Découvrez aussi  les 12 start-ups sélectionnées par le CMIT 

La Rédaction, Digital CMO


Articles récents