DigitalCMO

Allo-media a développé une technologie unique, le Cookie vocal, capable de transcrire et analyser en temps réel les conversations téléphoniques. Avec des grands groupes d’assurance, de transport ou d’énergie dans son porte-feuille client, la startup est en pleine croissance commerciale : pour soutenir ce développement, elle vient de lever 8 millions d’euros auprès de River West, Serena Data Ventures et Data + AI.

Allo-media estime que les clients passent, à travers le monde, plus de 270 milliards d’appels par an à leurs marques. Alors que la plupart des autres interactions “numériques” sont mesurées de façon très précises (comportement sur le web et les réseaux sociaux, email, géolocalisation, etc.), l’analyse de la “donnée vocale” est quasiment inexistante : 90% des informations communiquées oralement seraient inexploitées, du fait de la difficulté à transformer cette information en véritable data. Avec son Cookie Vocal, Allo-media est justement en mesure de convertir une conversation vocale en donnée client. S’appuyant sur la reconnaissance automatique de la voix et de l’analyse sémantique (en grande partie basé sur l’Intelligence Artificielle), la technologie est un véritable outil décisionnel pour les équipes marketing et vente des marques : elle leur permet d’analyser précisément l’expérience client des SAV téléphoniques, des plateformes de ventes dans un but d’optimisation, de recouper les data vocales avec des datas issues de campagnes marketing ou encore de mettre en place des scénarios de conversion suite à un appel passé (rappel, envoi de SMS ou email). Allo-media prend en quelque sorte le contrepried des Chatbots, comme le précise son fondateur Romain Sambarino : “Dans un monde où l’on pousse les humains à adapter leur discours pour discuter avec des machines, Allo-Media ambitionne d’utiliser les machines pour faciliter les conversations naturelles entre les êtres humains.”

Plus de la moitié de l’effectif dédiée à la R&D sur la reconnaissance du langage

En quelques mois, la startup a séduit de nombreuses entreprises françaises : des groupes d’assurance comme Covéa, Allianz ou Groupama, des sites marchands comme Voyages-SNCF.com ou Voyage Privé, d’autres entreprises comme Engie, Butagaz ou PSA. Sa croissance commerciale nécessite d’être soutenue financièrement mais son développement technologique est également stratégique. Malgré déjà 3 ans de R&D, Allo-Media doit et devra toujours améliorer ses algorithmes de reconnaissance automatique du langage : la moitié de l’effectif de l’entreprise est même exclusivement dédié à cela. D’où la nouvelle levée de fonds (Allo-Media avait déjà levé 3,5 millions d’euros) auprès d’investisseurs références en matière d’intelligence artificielle.


Articles récents