DigitalCMO

60 millions de dollars ! La startup française frappe fort. Positionnée sur le marché de la mise en relation entre les entreprises et des experts, elle prévoit de réaliser cette levée de fonds record (en France) via une crypto monnaie.

Logo-Talao

Token, ICO, Ethereum : ces concepts ne vous disent pas grand-chose ? Rassurez-vous, si vous êtes familiarisés avec les notions de blockchains, de bitcoins et de crypto monnaies, cela ne sera pas difficile à comprendre.

En résumé, Talao est une startup française qui va lancer en juin 2018 la plus importante levée de fonds en crypto monnaie, ou ICO – pour « Initial Coin Offering » – qui ait jamais été menée en France : 60 M$ (soit près de 50 millions d’euros), et cela en deux « tours de table » : le premier aura lieu en juin 2018, le second en 2020 (le mois n’est pas encore précisé).

Que fait Talao ? La jeune entreprise (elle a déjà trois ans) met en relation des entreprises et des experts mandatés pour une « mission ». A première vue, cela ne semble pas très original. Ce qui l’est plus, c’est le modèle économique de Talao. « La première originalité, c’est que nous ne prenons pas de commission sur les rétributions des experts que nous mettons en relation avec les entreprises, explique Nicolas Muller, CEO de Talao, entreprise qu’il a fondée avec Thierry Thevenet et Denis Lafont-Trévisan en 2015. Notre second point de différenciation, c’est la maîtrise de la e-réputation : pour les experts, c’est un actif très important et nous voulons qu’ils en soient à nouveaux « propriétaires », sachant que leur sort professionnel dépendait en grande partie de ce que les clients disaient d’eux. Troisième point : nous souhaitons que les experts aient la possibilité d’influer sur la gouvernance des plateformes qui décident de leur sort et qu’ils puissent proposer eux-mêmes les niveaux de rémunération qui leur paraissent justifiés ! ».

De 50 000 à 5 millions d’experts d’ici 2023

Talao prévoit de passer d’un « panel » de 50 000 experts (chiffre actuel) à 5 millions d’ici 5 ans. Pour cela, l’entreprise compte notamment sur la valorisation des ses « tokens », et donc sur leur attractivité. « Nous nous sommes donnés 18 mois pour devenir les leader mondiaux dans 10 domaines d’expertise, contre un seul aujourd’hui : l’aéronautique et la défense », précise Nicolas Muller. De fait, l’entreprise est née à Toulouse et a d’abord développé des compétences présentes en force sur ce territoire. Talao compte également se développer rapidement en Asie, très demandeuse d’expertise. La levée de fonds (ICO) va également lui permettre de renforcer son équipe, qui devrait passer de deux à 60 personnes d’ici fin 2020.

Pascal Boiron, Digital CMO


Articles récents