DigitalCMO

La start-up franco américaine Docker, crée par Salomon Hykes , un ancien élève de l’école d’ingénieur Epita, serait en train de boucler une levée de fonds de près de 200 millions de dollars qui donnerait, selon l’avis des investisseurs, le statut de licorne à la jeune entreprise. 

Selon TechCrunch, Docker serait en train de boucler une levée de fonds de près de 200 millions de dollars. Le site d’information technologique américain mentionne que déjà 92 millions de dollars ont  été garantis par les investisseurs. Docker avait déjà levé 95 millions de dollars en 2016.

Le stockage multi-cloud : un marché très concurrentiel

Tiré par la dynamique de migration des applications d’entreprise et grand public sur le cloud, le marché du stockage de données connait aussi une évolution technologique importante. A coté des acteurs traditionnels comme HPE ou Dell, des fournisseurs de cloud comme OVH ou AWS qui offrent également ce service, des start-ups se sont positionnés sur une offre intermédiaire permettant un stockage multi-plateforme des données. La technologie Docker permet par le biais de conteneurs d’isoler les applications les unes des autres sur un système d’exploitation commun. Pour l’utilisateur l’accès aux données devient facile et transparent quelque soit sa plateforme d’accès cloud.  Lors de son événement développeur, la start-up avait annoncé l’arrivée prochaine d’une solution de gestion des données multi-cloud. Une solution destinée à séduire les entreprises qui souhaitent ne pas dépendre que d’un seul fournisseur cloud mais qui nécessite une gestion supplémentaire des données notamment en terme de sécurité. Face à Docker on trouve principalement des concurrents américains, notamment issus du monde open source. Dans un rapport récent sur le marché des conteneurs cloud, la société d’études américaine Forrester mentionnait sur ce marché, à coté de Docker, des sociétés comme Red Hat, Pivotal, IBM, Suze ou encore Rancher Lab.

La levée de fonds en cours de Docker devrait lui donner les moyens de rester dans la course technologique dans ce domaine et commencer à intéresser les grands leaders du cloud comme Azur, Google ou AWS à la recherche de nouveaux services.

 

 


Articles récents