DigitalCMO

Créée en 2014, l’agence digitale Mister Bing Bang balaye d’un revers de patte de singe (sa mascotte) les bonnes vieilles méthodes de tracking et de ciblage comportemental. Son concept pour permettre aux sites d’e-commerce et aux marques de toucher leur cible : des campagnes percutantes sous le signe de « l’émotion efficace ».

Dans l’infobésité et le brouhaha du web, difficile d’entendre et de se faire entendre. Pour permettre aux sites d’e-commerce et aux marques de toucher les consommateurs intelligemment, sans les saturer, l’agence digitale Mister Bing Bang propose de jouer sur « l’émotion efficace ».  « Nous travaillons sur ce concept qui est aujourd’hui beaucoup utilisé, depuis la création de l’agence en 2014, commente Georges Ragueb, Directeur de création et Président de Mister Bing Bang. Nous croyons au pouvoir de l’émotion, car positive ou négative, l’émotion fait sens et se mémorise. On garde en tête une chanson, une série…  C’est la même chose dans la communication ou le marketing, l’émotion efficace passe par le divertissement. Nous n’avons d’ailleurs rien inventé, c’est un retour aux sources, aux origines de la publicité qui faisait rire ou pleurer.»

Les technologies numériques au service de l’émotion

Pour mesurer l’efficacité émotionnelle de ses campagnes, Mister Bing Bang les teste auprès de panels de consommateurs équipés de bracelets connectés munis de capteurs, qui analysent des informations telles que la température du corps ou le pouls. « Notre méthodologie de « l’émotion efficace» met les techniques du divertissement, comme  l’animation ou le jeu vidéo,  au service de la communication des marques », ajoute Georges Ragueb. Pour cela, l’agence mobilise toute une panoplie de technologies digitales (3D, réalité augmentée, serious games…) et travaille en partenariat avec un écosystème de développeurs web. « Pour se démarquer, il faut parfois suivre son intuition, bousculer, casser les codes, ne pas laisser indifférent… Quel est le point commun entre un carburant, une mutuelle ou une usine de recyclage ? Pas grand-chose, sinon l’ambition qu’on veut bien leur prêter et l’histoire que l’on va raconter », conclut Georges Ragueb.

Constance Dalmon

Portrait chinois : Mister Big Bang s’est prêté au jeu du « si j’étais…»

Un animal ? Un singe

Un sport ? L’hectathlon

Un héro de fiction ? L’homme élastique

Un bruit ? Une fanfare

Une devise ? Enlighten the screen…

 

 

 

 

 


Articles récents