DigitalCMO

Après IBM, Microsoft et Oracle, Hewlett-Packard Enterprise se positionne à son tour sur le créneau prometteur de la blockchain (ou chaine de blocs) popularisée par la monnaie virtuelle Bitcoin.

Le constructeur a ainsi dévoilé la semaine dernière Mission Critical DLT, une solution de registre distribué exécutable sur ses plates-formes HPE Integrity NonStop, des ordinateurs tolérants aux pannes conçus pour ne jamais s’arrêter. Ce sont ces ordinateurs qui traitent deux transactions de carte de crédit sur trois dans le monde.

Cette solution vise à permettre aux entreprises d’utiliser la blockchain sur une plus grande échelle que ce que permettent Bitcoin ou Ethereum. Ces deux systèmes de monnaie virtuelle permettent de transférer efficacement de l’argent via Internet mais elles disposent de capacités limitées en termes de puissance de traitement des transactions et de montée en charge. Ainsi, les transactions Bitcoin prennent au moins 10 minutes à traiter.

Autre facteur de limitation selon HPE : le Cloud public sur lequel tournent en général les applications Blockchaine. « Les entreprises intéressées par la blockchain constatent que le cloud public ne répond pas toujours à leurs exigences non fonctionnelles, explique dans un communiqué Raphael Davison, directeur mondial de Blockchain, HPE. À mesure qu’ils tentent de monter en charge, ils s’aperçoivent que, pour les processus stratégiques, l’infrastructure sur site doit faire partie […] pour répondre aux exigences des charges de travail blockchain d’entreprise. »

Il est intéressant de noter également que HPE a construit sa solution autour du registre Corda – une alternative de blockchain adaptée à la banque développée par le consortium financier R3 – qui, contrairement à Bitcoin, garde les enregistrements de son registre privés, de sorte que les parties ne peuvent voir leurs transactions que via un accès restreint.

Dans son communiqué, HPE se dit convaincu qu’à terme, « la blockchain sera aussi fondamentale pour la technologie qu’Internet ». Gartner prévoit ainsi que la blockchain générera 176 milliards de dollars de valeur commerciale d’ici 2025.

Conçu pour répondre aux besoins d’optimisation des transactions des entreprises du secteur des services financiers, Mission Critical DLT a vocation à couvrir aussi les besoins d’entreprises issues d’autres industries. HPE viserait notamment les compagnies aériennes qui pourraient utiliser sa solution blockchain pour suivre les données de vol et les programmes de maintenance de leurs avions, ou les constructeurs automobiles, selon le site Fortune. Il existe un large éventail d’applications potentielles, souligne HPE.

L’offre Mission Critical DLT pourra être mise à disposition sur site ou sous forme de service à partir du début de l’année 2018.

Julien Corti, Digital CMO


Articles récents