DigitalCMO

Nokia vient d’annoncer la vente de sa division IoT dédiée à la e-santé et le rachat de SpaceTime Insight, spécialisé dans l’IoT pour l’industrie. Comment expliquer ce revirement ?

Pour le comprendre, il faut remonter à 2016 et à la décision de Nokia de développer rapidement une division IoT en rachetant la pépite française Withings, spécialisé dans la conception d’objets connectés pour la e-santé. L’industriel finlandais débourse alors 170 millions d’euros pour acquérir Withings, débaptise l’entreprise et crée la division « Digital Health ». Moins de deux ans plus tard, l’activité n’a pas décollé et Nokia annonce le 2 mai 2018 qu’il va revendre sa division « Digital Health » à celui qui avait fondé Withings en 2008, Eric Careel. Dans son communiqué du 2 mai, Nokia précise que l’opération sera finalisée fin juin 2018, mais ne précise pas le montant de la vente. Les observateurs notent simplement que le montant est inférieur aux 170 millions d’euros investis en 2016 et que Nokia va donc réaliser une « moins-value ».

Nokia ne se désintéresse toutefois pas de l’IoT et des objets connectés. Le 7 mai 2018 – soit seulement 5 jours plus tard – Nokia publie un nouveau communiqué annonçant le rachat de l’entreprise américaine SpaceTime Insight, spécialisé dans l’analyse des objets connectés dans l’industrie, l’énergie, les transports, la logistique, les services publics. Créée en 2008, l’entreprise californienne associe objets connectés et intelligence artificielle pour concevoir des algorithmes qui permettent à ses clients de faire de l’analyse prédictive et d’anticiper les défaillances. Nokia passe ainsi du BtoC au BtoB et intgre des références telles que FedEx ou Union Pacific Railroad. Il faut noter que SpaceTime Insight ne devient pas la division « IoT » de Nokia mais vient renforcer la division « logiciels » du fabricant de téléphones, Nokia Software. Ce choix permet au Président de cette division, Bhaskar Gorti, d’expliquer : « l’intégration de SpaceTime Insight dans Nokia Software constitue une avancée importante dans notre stratégie et nous aidera à proposer une nouvelle gamme de solutions numériques, répondant aux exigences d’un monde de plus en plus interconnecté. » De fait, ce rachat donne une nouvelle dimension à la division « Nokia Software », qui ne représentait en 2017 que 7% du chiffre d’affaires du groupe (23 milliards de dollars).

La Rédaction, Digital CMO


Articles récents