DigitalCMO

Le collectif d’entreprises spécialisées dans la réalité virtuelle, VR-Connection, et le Lyon Olympique Universitaire viennent de signer un partenariat inédit en France : ensemble, ils vont travailler à la création d’expériences en réalité virtuelle appliquées au rugby. Une démarche dans la droite ligne des outils de RV déjà déployés aux USA.

Sans qu’il en ait pleinement conscience, le fan de rugby vit déjà une expérience immersive : suivi du quotidien du club et des joueurs sur les réseaux sociaux, vidéos filmées dans les vestiaires, mais aussi réalité augmentée. Cela fait par exemple plusieurs années que Canal Plus utilise sa « palette » pour analyser les actions d’une équipe. Avec l’amélioration des caméras vidéo à 360, l’intérêt évidemment des GAFA pour ces technologies, l’amélioration de ces expériences est devenu un enjeu de taille, sur l’ensemble de l’entertainment et en particulier sur le sport. Aux Etats-Unis, la réalité virtuelle a déjà fait son entrée dans les stades et dans le salon des supporters. Ainsi, au lancement de la saison NBA (basket-ball), la franchise des Golden State Warriors a diffusé son match face aux Pelicans en RV, grâce à un partenariat avec la startup NextVr. Depuis, la ligue diffuse chaque semaine un match en version immersive.

La réalité virtuelle pour les supporters mais aussi pour les joueurs

VR-connections et le LOU surfent donc sur cette tendance et l’adapte au rugby, un sport au potentiel énorme selon explique Alexandre Ibanez, co-fondateur de la VR-Connection, mais qui nécessitera du travail d’adaptation : « Compte tenu de la dimension athlétique et de l’engagement physique du rugby, adapter ce sport en réalité virtuelle constitue un challenge de taille. ». Des stands devraient prochainement être mis en place dans le stade et au sein des entreprises afin de faire vivre aux fans une expérience unique.

Mais la réalité virtuelle a aussi un intérêt purement sportif pour les clubs. Toujours outre-Atlantique, des sociétés comme Strivr ou EON Sports VR ont développé des technologies permettant d’étudier le jeu dès adversaires : elles combinent même parfois réalité virtuelle et augmentée ! L’objectif pour le collectif français et le club de rugby sera de valider les premiers tests et de travailler à la conception d’un outil de décision pour les joueurs et le club : « Les premiers tests déjà développés ensemble démontrent que la réalité virtuelle pourrait apporter un vrai plus au rugby aussi bien comme support d’activation commerciale que pour la préparation des joueurs » déclare Franck Isaac-Sibille, Vice-Président du club lyonnais.

En misant sur une technologie encore jeune et dont le potentiel sera pleinement exploité dans 10 ans, selon les spécialistes, VR-connection et le LOU font un pari sur l’avenir. Mais en étant parmi les premiers en s’attaquer véritablement au sujet « réalité virtuelle et sport » en France, ils prennent certainement une avance décisive


Articles récents