DigitalCMO

Selon les données du site Culture Banque reprises par Statista, Orange aurait acquis depuis son lancement il y a près d’un an environ 200 000 clients. Un niveau encore loin de celui de Boursorama et ING Direct qui ont tous les deux dépassé le million de clients. Pour se développer Orange mise sur une augmentation de sa prime d’acquisition  tandis que de nombreuses start-ups se positionnent sur les services.

Il y a près d’un an, Orange Bank annonçait son lancement sur  le marché trés concurrentiel  des banques en ligne. La banque de l’opérateur, qui s’est fixée un objectif de 2 millions de clients d’ici 10 ans, devrait tout juste avoir passé le cap des 200 000 clients selon les informations données par le site Culture Banque. Même si les acteurs de la banque en ligne bénéficient de l’ouverture du marché depuis  la loi sur la mobilité  bancaire visant à renforcer la concurrence sur les frais bancaires, le décollage de la banque en ligne est moins rapide que prévu. D’une part, parce que les banques traditionnelles ont renforcé leurs offres en ligne et surtout d’autre part, parce que de nombreuses start-ups se sont positionnées sur des  services bancaires innovants  tant pour les particuliers que pour les entreprises.
La course à l’innovation par les services est un axe important de conquête et de fidélisation des clients et les banques traditionnelles l’ont bien compris en rachetant notamment des jeunes pousses comme, par exemple, la Société Générale l’a fait avec la jeune entreprise Treezor. Celle-ci  a développé une plateforme technique de services bancaires et de paiement via des API qu’elle met à disposition des banques mais aussi des acteurs du e-commerce ou des Fintechs. Ces services permettent notamment de personnaliser des cartes de paiement pour des particuliers ou des entreprises. C’est donc bien aussi sur le terrain des innovations technologiques que va se jouer l’avenir de la banque en ligne.

 

 


Articles récents