DigitalCMO

Fidèle à ses habitudes, Gartner a dévoilé une liste de dix tendances technologiques stratégiques avec lesquelles les entreprises devront compter en 2018. Ces dix tendances peuvent être résumées en trois mots clés : le maillage numérique intelligent, qui décrit l’entrelacement croissant des personnes, des terminaux, des contenus et des services.

Tendance 1 : l’intelligence artificielle.

L’utilisation de l’intelligence artificielle pour améliorer la prise de décisions, réinventer des modèles économiques et les expériences utilisateurs sera l’un des moteurs du digital au moins jusqu’en 2025, indique le cabinet d’étude. Gartner conseille aux entreprises de restreindre leur utilisation de l’intelligence artificielle à des tâches spécifiques (comme la compréhension d’une langue ou la conduite d’un véhicule autonome).

Tendance 2 : les applications intelligentes et l’analytique.

Gartner anticipe une montée en puissance progressive de l’intelligence artificielle dans la plupart des applications courantes. Elle se manifestera sous forme d’analyses avancées, de processus intelligents et de nouvelles expériences “utilisateur”. Cette couche entre les personnes et les systèmes a le potentiel de transformer la nature du travail, comme le montrent les assistants virtuels. Mais, selon Gartner, il faut plutôt envisager les applications intelligentes comme un moyen d’augmenter l’activité humaine que comme un moyen de la remplacer.

Tendance 3 : les objets intelligents.

Les objets intelligents utilisent l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour interagir de manière plus intelligente avec les personnes et les environnements, explique Gartner. Avec le temps, ces objets intelligents autonomes deviendront des essaims d’objets intelligents collaboratifs.

Tendance 4 : les jumeaux numériques.

Un jumeau numérique est une représentation numérique d’une entité ou d’un système du monde réel. Il existera des jumeaux numériques pour des milliards d’objets dans un proche avenir. Ces jumeaux numériques permettront notamment de réaliser des milliards d’économies dans l’exploitation et la réparation des objets connectés. Avec le temps, des représentations numériques de presque tous les aspects de notre monde seront connectées dynamiquement avec leurs homologues du monde réel.

Tendance 5 : du cloud computing à l’informatique d’extrémité.

Les contraintes de connectivité, de bande passante et de latence feront que de plus en plus la collecte et le traitement de l’information seront placés au plus près des sources d’information, autrement dit des objets et des capteurs. Selon Gartner, bien qu’il soit fréquent d’opposer le Cloud et l’informatique d’extrémité, les deux approches seraient en réalité complémentaires.

Logo

Tendance 6 : les plateformes conversationnelles.

Elles conduisent à faire passer la traduction de l’intention de l’utilisateur à l’ordinateur. Ces systèmes sont capables d’interactions complexes, comme réserver un restaurant italien dans le IXème arrondissement de Paris. Ils évolueront vers des actions encore plus complexes, comme la collecte de témoignages oraux pour réaliser le portrait-robot d’un criminel.

Tendance 7 : l’expérience immersive.

Au cours des cinq prochaines années, la réalité mixte, où l’utilisateur interagit avec des objets numériques dans le monde réel, va s’imposer. Cette réalité mixte se combinera avec les plateformes conversationnelles. Les fournisseurs d’applications, les éditeurs de logiciels système et les fournisseurs de plateformes seront tous en concurrence pour offrir ce modèle.

Tendance 8 : la blockchain.

Ce registre partagé, distribué et décentralisé, permet d’effectuer des transactions financières sans intermédiaire. La blockchain a de nombreuses applications potentielles dans la finance, le secteur public, la santé, la distribution de contenus, la chaîne d’approvisionnement…

Tendance 9 : le business dirigé par les événements.

Les business numériques dépendent de leur capacité à détecter et à exploiter des événements digitaux. Avec l’avènement de l’intelligence artificielle et des objets connectés, ces événements business peuvent être détectés plus rapidement et analysés plus en détail. D’ici 2020, la connaissance des événements en temps réel sera un prérequis pour 80% des solutions de business digital, et 80% des écosystèmes digitaux nécessiteront un traitement des événements.

Tendance 10 : s’adapter aux nouveaux usages et instaurer la confiance.

Les solutions traditionnelles de sécurité fondée sur la protection et le contrôle informatique  plutôt que sur la confiance ne fonctionnent pas dans le monde digital. Ces environnements assez ouverts s’accommodent mal des systèmes de sécurité installés sur les infrastructures informatiques des entreprises. De plus ces derniers sont souvent en réaction aux menaces informatiques ne protègent pas  contre les attaques internes. L’enjeu pour les entreprises sera d’évoluer vers  une sécurité centrée sur les personnes et ses habitudes de travail ce qui passe par plus de souplesse et sans doute des solutions développées plus agiles. 

Julien Corti, Digital CMO


Articles récents