DigitalCMO

Digital CMO propose une série de portraits des responsables marketing membres du CMIT (Club des directeurs Marketing & Communication de l’IT). Voici les informations concernant Magali Regnault, qui a en charge le marketing et la communication (externe et interne) de T-Systems France depuis plus de trois ans. Cette entreprise de services du numérique (ESN), filiale de Deutsche Telekom, emploie 48 000 personnes dans le monde et dispose de 20 datacenters twin-core. Magali Regnault est par ailleurs membre du Conseil d’Administration du CMIT.

Digital CMO : Sur la base de quels indicateurs votre travail est-il apprécié ?

Magali Regnault : Dans le domaine du marketing, les indicateurs les plus utilisés sont le nombre de leads générés, puis le nombre d’opportunités et, surtout, leur montant. Dans notre domaine,   les cycles de décision sont longs (12-18 mois) et les montants des affaires plus importants que dans le B to C. La génération d’un lead n’est donc qu’une étape. Travailler le positionnement est un pré-requis pour pouvoir générer des leads et c’est sur cette dimension que nous nous évaluons en termes de communication externe. Quant à la conversion du lead en opportunité, elle est la preuve de la qualité du lead mais aussi du rapprochement des équipes sales et marketing. Chez T-Systems elles sont totalement intégrées.

Une autre évolution notable concerne les méthodes et les outils du marketing B to B. On est passé du tout physique au « tout numérique ». Dans les deux cas, le curseur était allé trop loin. Le défi actuel est de moduler les deux approches de façon pertinente. Autrement, il s’agit de construire de véritables parcours clients, à l’aide d’une bonne stratégie multicanal. Et les outils de marketing automation constituent dans ce sens une vraie opportunité.  On ne doit plus évaluer le travail des services marketing au nombre de messages envoyés aux prospects : ils sont arrivés à saturation et il faut arrêter de les « polluer » avec une multitude de newsletters. Nous avons récemment divisé par deux le nombre de nos envois…sans impact sur le nombre total de clients engagés suite à ces envois.

En ce qui concerne la communication interne, nous surveillons tout d’abord le niveau de satisfaction des collaborateurs et leur fierté de travailler au sein de l’entreprise. Nous avons un baromètre 2 fois par an chez T-Systems, comme au sein de toutes les entités du groupe Deutsche Telekom, qui évalue une vingtaine de dimensions et constitue la base de plans d’amélioration.

Digital CMO : Quels sont les réseaux sociaux que vous utilisez le plus dans la communication de l’entreprise et ceux que vous utilisez à titre personnel ?

Magali Regnault : Ma première remarque est que la frontière entre la vie professionnelle et la vie personnelle tend à disparaître. Cela étant dit, les réseaux sociaux privilégiés par l’entreprise et ceux que j’utilise à titre privé ne sont pas les mêmes. T-Systems s’appuie principalement sur Twitter – qui peut être efficace en matière de notoriété – et sur Linkedin – notamment pour ses apports en termes de business et ciblage. A titre privé, j’utilise principalement Facebook et WhatsApp.

Digital CMO : Quelles-sont les startups et les usages qui vous intéressent le plus aujourd’hui ?

Magali Regnault : Je suis très intéressée par les sujets liés au sport. Je suis notamment passionnée par la course et par la plupart des objets connectés qui ont été développés ces dernières années pour aider celles et ceux qui pratiquent ce sport. Par exemple, T-Systems a accompagné Runtastic, qui propose des applications pour enregistrer vos activités sportives par GPS…en un an ils sont passé de 19 à 60 millions d’utilisateurs. Le développement de plates-formes cloud orientées usages permet aujourd’hui des croissances de ce type.

Propos recueillis par Pascal Boiron, Digital CMO


Articles récents