DigitalCMO

DigitalCMO

Le pionnier californien des sondages en ligne rachète une start-up hollandaise experte du recueil d’avis clients. Avec cette opération, la société dirigée par Zander Lurie vise le marché BtoB et se renforce face à Qualtrics, son concurrent récemment acquis par SAP.

Après son introduction en bourse en septembre dernier, l’éditeur californien SurveyMonkey vient d’acquérir la société hollandaise Usabilla pour 80 millions de dollars. Créée en 2009, Usabilla a développé des solutions d’analyses d’expériences utilisateurs permettant notamment de recueillir les commentaires des clients et visiteurs d’un site web.

Annonçant 450 clients dans 35 pays avec des grands comptes comme Philips, Air France, Orange ou Samsung, la startup hollandaise permettra à SurveyMonkey plutôt centrée sur les Etats-Unis de se renforcer sur le marché européen. Les 130 personnes travaillant pour Usabilla rejoignent le millier d’employés de SurveyMonkey et les bureaux d’Usabilla à Amsterdam deviennent le plus grand bureau européen de SurveyMonkey.

« La solution d’analyse d’expérience utilisateur d’Usabilla […] permet de capturer les données numériques en temps réel, ce qui va nous permettre de réellement améliorer notre offre. […] Grâce à la solution d’Usabilla, les marques peuvent désormais collecter plus de 100 000 éléments de feedback par jour pour améliorer leur expérience digitale […] L’acquisition d’Usabilla renforce notre position dans un marché en plein essor » a déclaré Zander Lurie, CEO de SurveyMonkey.

Créée en 1999, SurveyMonkey annonce aujourd’hui 600 000 clients payants pour un chiffre d’affaires d’environ 240 millions de dollars en 2018. Bien qu’affichant des pertes récurrentes et une croissance faible, la société a réussi son introduction en bourse avec notamment l’arrivée de Salesforce Venture au capital.

Un marché des études et sondages en pleine transformation digitale

Plutôt dédiée au marché BtoC, l’offre de SurveyMonkey disposait néanmoins de solutions BtoB mais avait besoin de la techno d’Usabilla pour compléter son offre avec « un produit clé que nous avons identifié et […] qui est vraiment adjacent à notre solution VOC (voice of the customer) collectant des feedbacks pour aider à comprendre ce que font les utilisateurs d’un site web ou d’une application » a confié Zander Lurie au site web techcrunch.com.

Cette acquisition renforcera SurveyMonkey face à Qualtrics, son concurrent direct dans  les sondages en ligne et la collecte d’expériences clients (CX) racheté par SAP pour huit milliards de dollars en novembre dernier. Avec l’accès à des milliers (et même beaucoup plus encore) d’utilisateurs via les sites web et les apps, le business des enquêtes et sondages en ligne est en pleine révolution.

D’après l’institut Ibis World, le marché des enquêtes en ligne pèsera 1,1 milliard de dollars aux USA en 2019 avec une prévision d’évolution annuelle de 9,1% faisant suite à la croissance de 12,8 % enregistrée depuis 2014. En France, ce marché est également en pleine croissance avec de nouveaux acteurs –agences de pub, start-ups, éditeurs de logiciels – qui proposent un grand nombre de  solutions d’enquêtes et de sondages recensées notamment par  le site comparateur Appviser dont la solution  Spoking Polls partenaire de Digital CMO.

Photo : Zander Lurie, CEO de SurveyMonkey. ©DR

 


Articles récents