DigitalCMO

DigitalCMO

Devant 6 000 développeurs réunis à Seattle du 6 au 8 mai pour la Build Developer conference, Microsoft a présenté un nouveau langage de modélisation « IoT Plug and Play » conçu pour simplifier et standardiser la connectivité des objets et proposer ainsi un écosystème IoT aux entreprises.

En avril 2018, Microsoft avait annoncé un investissement de 5 milliards de dollars dans l’Internet des objets (IoT) pour les quatre prochaines années. « Chaque client, quels que soient sa taille, son expertise technique, son budget et son secteur d’activité, pourra créer des solutions connectées »  déclarait alors Julia White, Corporate Vice President pour Azure chez Microsoft.

« Aujourd’hui, nous annonçons que les développeurs de cloud peuvent trouver des dispositifs  opérationnels Plug and Play IoT dans notre catalogue Azure IoT. Les développeurs peuvent connecter des dispositifs au cloud sans écrire une seule ligne de code » annonçait Julia White dans un post de blog publié quelques jours avant la Build Developer conference.

Sans une ligne de code

Ce nouveau langage de modélisation dévoilé par Microsoft propose de connecter des capteurs au cloud sans écriture de code et supprime la conception de logiciels spécifique à chaque objet connecté. Avec IoT Plug and Play compatible avec Azure Sphere, Windows IoT, Linux, Android et d’autres RTOS, Microsoft entend simplifier le casse-tête de l’hétérogénéité des objets connectés.

« Avec IoT Plug and Play , Microsoft simplifie l’IoT pour accélérer son adoption par les entreprises qui pourront créer des prototypes puis passer à des déploiements à grande échelle beaucoup plus rapidement » déclarait également Julia White dans ce post du 02 mai. Microsoft vise ainsi le marché des entreprises développant un projet IoT en leur proposant une solution standard et un écosystème de partenaires certifiés capables de se connecter rapidement.

En photo : Julia White, Corporate Vice President pour Azure chez Microsoft.  ©Microsoft


Articles récents