DigitalCMO

DigitalCMO

L’assistant personnel d’Amazon, « Alexa », sera désormais dotée de 8 nouvelles voix (de femmes et d’hommes), gratuites pour les développeurs.

La guerre des enceintes connectées et des assistants personnels prend de l’ampleur. Les deux principaux rivaux à ce jour sont Google et Amazon. En l’occurrence, Amazon vient de lancer une nouvelle offensive en proposant « gratuitement » aux développeurs 8 nouvelles voix pour son assistant Alexa, embarqué dans son enceinte intelligente Echo (qui devrait être commercialisée en France dans les semaines qui viennent). Dans les faits, il s’agira aussi bien de vois féminines que masculines. Pour l’instant, elles ne seront disponibles qu’en anglais (version étasunienne).

Au-delà du timbre de la voix, Amazon propose désormais une version quasi « humaine » de la diction, ce qui inclue des soupirs, des chuchotements, des silences, différentes intonations, des « heu… », etc. Ces nouvelles voix sont disponibles via Polly, le service de synthèse vocale développé par Amazon Web Services (AWS).

Cette annonce peut également être perçue comme une réplique d’Amazon à son concurrent Google, qui a lancé début mai 6 nouvelles voix à Google Assitant et le service Google Duplex, qui permet notamment de réaliser des appels téléphoniques et, par exemple, de prendre des rendez-vous.

Voix et intelligence artificielle : le mariage adroit

D’autres grands noms du numérique entendent jouer un rôle sur le marché de « la voix » associée à « l’intelligence artificielle ». Microsoft vient ainsi de racheter Semantic Machines, une startup dédiée à ce marché, pour renforcer les capacités de sa solution Cortana. On peut également citer les assistants personnels d’Apple (Siri), de Samsung (Bixby) ou encore SoundHound, entreprise qui vient de lever 100 millions $ auprès de l’équivalent chinois de Facebook, Tencent, d’Orange, de Daimler, de Hyundai, de Midea Group (fabricant chinois d’électroménager).

Alors que les ventes d’enceintes intelligentes explosent aux Etats-Unis, elles restent balbutiantes en France. Selon un sondage du cabinet h2 (auprès de plus de 1 450 personnes), 6% des Français possèderaient une enceinte intelligente, mais 12% d’entre eux prévoient d’en acheter une dans les 12 mois à venir et 15% s’y intéressent. Analyse de Nicolas Hébert, associé et Directeur Innovation chez h2 : « L’évolution du mode d’interaction, déjà en cours chez une bonne partie de la population française, forcera les annonceurs à repenser leurs stratégies SEM/SEO (Search Engine Marketing/Optimisation) en favorisant des requêtes basées sur des intentions humaines. L’exemple phare est celui relayé par Ruhi Sarikaya, directeur d’Alexa Brain, au World Wide Web Conference à Lyon le mois dernier. Il pose la question « Alexa, comment puis-je retirer une tâche d’huile de ma chemise? ». Et Alexa répond : « Voici Tide Stain Remover. »».

Pascal Boiron, Digital CMO


Articles récents