DigitalCMO

Transformation digitale toujours difficile pour IBM. Le chiffre d’affaires trimestriel  enregistre une nouvelle baisse en dépit d’une amélioration de ses performances dans les domaines porteurs actuels de l’informatique : l’analytique, le cloud et  l’Intelligence Artificielle.

+ 35 % sur le Cloud

Pour le 20ème trimestre consécutif IBM enregistre une nouvelle baisse de son chiffre d’affaires. La baisse atteint 2,8% au premier trimestre du nouvel exercice fiscal  contre 1,3% au cours du trimestre précédent. IBM annonce un chiffre d’affaires de  18,16 milliards de dollars sur cette période. Les profits baissent aussi à 1,75 milliard de dollars sur ce trimestre. Sur le plan géographique, le chiffre d’affaires baisse de 1% sur le continent américain  (8,7 milliards de dollars), de 4% en Europe  (5,4 milliards de dollars) et de 3% en Asie/Pacifique (4,0 milliards de dollars).

La transformation digitale d’IBM reste donc difficile. La transition vers les services cloud, la sécurité, l’analytique, la mobilité et l’intelligence artificielle est plus lente que prévue. Même si la  croissance de ces activités est bien à 2 chiffres (13%) et génère  7,8 milliards de dollars de chiffre d’affairesmais soit plus de 42% du chiffre d’affaires trimestriel. Mais cette progression ne permet pas de compenser le recul des ventes sur ses marchés historiques notamment la vente de matériels informatiques. La baisse en valeur est de 16  % et seule l’activité stockage progresse de 7 %. En revanche IBM est en train de devenir un acteur significatif dans le cloud qui  enregistre une croissance de 35% pour un total de 14,5 milliards de dollars de revenus. IBM précise même dans son communiqué de presse que les 10 plus grandes banques mondiales, les  9 principaux acteurs de la distribution dans le monde  sur 10  et 8 des 10 principales compagnies aériennes sont à présent des clients du Cloud-as-a-service d’IBM.

 


Articles récents