DigitalCMO

Altice vient d’annoncer l’acquisition pour 285 M€ de Teads, la start-up spécialiste des formats vidéos innovants de Pierre Chappaz. Teads, qui venait récemment de lever 43 millions d’euros, ne sera pas une nouvelle licorne française susceptible de rivaliser avec les grands réseaux sociaux vidéos américains sur le marché publicitaire.

Une acquisition rationnelle de Patrick Drahi

Pour 2016, Teads annonce une croissance de 44 % de son chiffre d’affaires, qui devrait s’établir à 187,7 millions d’euros. Pour 2017, le spécialiste de la vidéo publicitaire espère une croissance similaire. Altice, le propriétaire de SFR, a d’ailleurs lié 25 % du prix d’acquisition de la jeune entreprise à sa performance en terme de chiffres d’affaires sur 2017. Le prix payé par Altice correspondra donc à une année de chiffre d’affaires. Une acquisition  jugée rationnelle par Altice, qui met en avant l’actif commercial et technologique de la société de Pierre Chappaz. Teads dispose par exemple de relations avec 94 des 100 meilleurs annonceurs dans le monde et surtout, précise Altice,  une puissante plate-forme d’éditeur numérique avec des ressources technologiques importantes logées dans son centre d’innovation R & D à Montpellier et à New York avec plus de 100 ingénieurs et programmeurs. Et même si Teads a été bâti sur de nombreux rachats avec un effectif jeune de 500 employés, elle dispose de réserves de cash suffisantes pour se repositionner comme une régie commerciale innovante.

Un rachat qui vient renforcer le modèle de convergence de Altice et SFR

Avec ce rachat, le groupe Altice- SFR devrait renforcer son modèle de convergence dans les télécoms, les médias et les mobiles. Très clairement, cette acquisition donne une force de frappe technique sur la vidéo publicitaire au groupe de Patrick Drahi. Cela va notamment permettre à Altice de monétiser son audience mobile, de manière très innovante. Un point mis en avant très clairement par Altice dans le cadre de ce rachat. « Cette acquisition permettra à Altice d’offrir à ses clients des solutions de publicité basées sur les données, pour des plateformes multi-écrans, notamment la télévision, le numérique, le mobile et les tablettes » souligne dans son communiqué de presse Altice. Dans ce cadre, il est possible que l’objectif initial de Pierre Chappaz (créer  une plate-forme publicitaire  vidéo  intelligente et innovante qui vienne bousculer la domination des grands réseaux sociaux américains) ne voit jamais le jour.

La Rédaction, Digital CMO


Articles récents