DigitalCMO

Leader mondial des solutions de CRM, Salesforce a annoncé lors de son événement annuel à Paris, le 6 juin dernier, le lancement des solutions « Essentials », destinées aux startups et aux TPE.

L’étape française du Salesforce World Tour 2018 a eu lieu le 6 juin à la Porte de Versailles devant 12 000 personnes. Lors de cette démonstration de force, le numéro 1 mondial de la relation client a annoncé qu’il lançait les solutions « Salesforce Essentials », destinées à séduire les startups et les TPE, avec des tarifs plus bas que les abonnements classiques. Parker Harris, cofondateur de Salesforce a précisé : « C’est la même version que la plateforme que nous proposons par ailleurs, mais la configuration et l’utilisation sont simplifiées, car les startups ne peuvent pas payer des consultants ».

Trois grands clients de Salesforce sont venus présenter leur expérience : Aibus, Petit Bateau et les cinémas Gaumont-Pathé.

Ce rendez-vous a également été l’occasion pour Salesforce de rappeler la santé financière de l’entreprise, qui a fait un « chèque » de 6,5 milliards de dollars pour acquérir MuleSoft, éditeur spécialisé dans les API. Alexandre Dayon (en photo), Président et Chief Strategy Officer de Salesforce (à qui il a revendu en 2008 son entreprise InStranet) a indiqué que le chiffre d’affaires de Salesforce pour son dernier exercice avait atteint 10,5 Mds$, soit une progression de 25% par rapport au précédent. En ce qui concerne les emplois, il a affirmé que l’écosystème Salesforce allait générer 3,3 millions d’emplois directs et indirects dans le monde au cours des 5 prochaines années (dont 150 000 en France). La conférence a mis en avant l’esprit des « trailblazers » (pionniers), dont se revendique Salesforce, qui fêtera ses 20 ans l’an prochain.

Pascal Boiron, Digital CMO


Articles récents