DigitalCMO

DigitalCMO

Cette annonce a été faite ce 24 avril 2018, à l’occasion de la visite d’Etat du Président de la République française et il s’agit clairement d’un « cadeau » à Emmanuel Macron. C’est également un message : la somme est supérieure à ce que l’Etat français va investir dans l’intelligence artificielle dans le même temps. En d’autres termes, une seule société privée étasunienne peut investir davantage ici que l’Etat français…

Tout va bien pour Salesforce. L’éditeur de solutions de CRM a passé le cap des 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour son exercice fiscal 2018 (clos fin janvier 2018). C’est l’un des leaders mondiaux de ce marché, qui a finalisé une cinquantaine d’acquisitions depuis sa création en 1999, il y aura 20 ans l’an prochain. En France, l’étude Gartner « All Software Markets » le place même en première position sur le marché du CRM qui est devenu,  selon l’institut d’études américain,  le premier marché mondial du logiciel en 2017 et enregistrera en 2018 la plus forte croissance.

Par ailleurs, Salesforce a été récompensé en mars 2018 par la première place au classement « Great Place to Work » des entreprises françaises. Pour couronner le tout, selon une étude du cabinet IDC, la filiale française de Salesforce (présente à Grenoble et Paris), l’écosytème autour de l’éditeur et de ses partenaires « va créer d’ici 2022 en France 37 100 emplois directs, 100 000 emplois indirects et générer 24,34 millions de dollars de PIB ».

C’est dans ce contexte pour le moins « euphorisant » que les dirigeants de Salesforce (Marc Benioff, co-président et CEO, ainsi que Mark Hawkins, co-président et CFO) ont annoncé que l’éditeur allait investir 2,2 milliards de dollars (1,8 Md €) en France d’ici fin 2022. « La France compte des marques parmi les plus respectées et innovantes dans le monde et un nombre croissant d’entre elles fait appel à Salesforce pour mener sa transformation digitale, déclare Marc Benioff. La France représente une opportunité formidable. Ce nouvel investissement va stimuler la croissance, l’innovation et la réussite de nos clients dans le pays. »

Investissements & bénévolat

Salesforce rappelle que l’entreprise est un investisseurs important en Europe, via Salesforce Ventures et son fonds EMEA (doté de 100 M$). Ces 10 dernières années, Salesforce a acheté trois startups françaises (InStranet, EntropySoft et Kerensen) et a investi dans une dizaine de jeunes entreprises innovantes, dont Augment, Devenson, FollowAnalytics, OpenDataSoft, Sigfox…

Il faut également noter que l’annonce de Salesforce lui permet d’expliquer à la France qu’elle n’a pas de leçon à recevoir d’elle. Salesforce France n’est pas seulement l’entreprise du pays où il est le plus agréable de travailler : c’est l’une de celles où les salariés dédient le plus d’heures à des activités de bénévolat au sein d’organismes locaux (16 000 heures en 2017, 20 000 en 2018). Peut-on parler d’un « zéro faute » ?

Pascal Boiron, Digital CMO


Articles récents