DigitalCMO

Michael Dell, le fondateur et patron de la marque de matériels informatique qui porte son nom, n’en est certes pas à sa première provocation. Mais cette fois, il n’y est pas allé de main morte. « Le cloud est deux fois plus cher que l’informatique sur site », a-t-il lancé lors du premier congré Dell EMC World, à Las Vegas.

Les commentaires sont très nombreux depuis que Michael Dell a fait cette sortie. En l’occurrence, beaucoup de commentateurs estiment qu’il ne fait là que prêcher pour sa paroisse, puisque la marque réalise l’essentiel de son chiffre d’affaires en vendant des matériels qui s’utilisent « sur site », dont les PC.

Dans le détail, le discours de Michael Dell est toutefois moins provocateur qu’il n’y paraît, car il n’avait pas pour but de discréditer le cloud en tant que tel, mais d’insister sur le fait que le cloud devait prendre plusieurs formes (public, privé, mixte) et qu’il était important pour les entreprises de conserver une partie de leur système d’information à demeure.

Justement, le lendemain, le directeur Marketing de Dell, Jeremy Burton, a expliqué que le PC « est pile au centre de ce qui se passe dans le monde. Disons-le franchement : le PC reste au centre de notre activité et de notre stratégie. C’est ainsi que les choses se passent. » Ces propos on le mérite de la clarté et Dell en a profité pour mettre en avant (à nouveau, car les produits avaient été déjà présentés en janvier au CES de Las Vegas) : le Latitude 7285, un portable « 2-en-1 » à chargement sans fil, ainsi que le Canvas, un écran de 27 pouces doté d’un stylet et de petits objets nommés « totems » (on les pose sur l’écran pour réaliser certaines opérations).

Julien Corti, Digital CMO  


Articles récents