DigitalCMO

TF1 a officialisé le 1er décembre le rachat de  MinuteBuzz. Les dirigeants du site de news pour la cible des milleniums ont d’ailleurs déjà présenté leur entreprise aux cadres de TF1. La régie de TF1 va pouvoir monétiser cette nouvelle audience auprès de ces annonceurs mais aussi bénéficier du savoir faire de la startup dans la vidéo.

Le virage Snapchat a permis une meilleure valorisation de l’audience

Peut être moins connu des annonceurs  que Melty ou encore  Webedia, ce jeune projet média s’est fait une place très rapidement dans le paysage des médias en ligne pour les moins de 18 ans.  Il revendique aujourd’hui 2 milliards de vidéos vues depuis le début de l’année. Tout en empruntant au début à Buzzfeed, un modèle de presse adressant la cible des milléniums aux Etats-Unis, Maxime Barbier, le créateur de MinuteBuzz, a su trouver l’année passée un nouveau modèle de croissance,  à travers le virage pris sur la vidéo et l’utilisation du réseau social Snapchat.

Une décision éditoriale qui a permis une monétisation accrue de son audience. Les formats vidéos ont  donc permis d’accélérer la croissance du chiffre d’affaires et lui ont permis d’intéresser TF1,  qui observe de très près la convergence de la télévision et de la vidéo.  A court terme, la régie de TF1 ne devrait pas avoir de mal à valoriser ce savoir faire. Mais à plus long terme, il sera nécessaire de pérenniser un modèle éditorial qui a su surfer sur les  formats courts et prisés sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, dans son  communiqué, TF1 communique sur une audience de 9 millions d’abonnés. Une notion un peu floue, qui témoigne de la volonté de TF1 de signifier aux annonceurs que l’audience de MinutesBuzz n’est pas volatile.

Une réussite éditoriale avant tout

MinuteBuzz a finalement réussi grâce à une approche éditoriale innovante, plus qu’à travers un modèle de presse analytique (en vogue aujourd’hui dans de nombreux  nouveaux médias). Même si les investissements dans l’analytique restent  un axe important, notamment pour rassurer les annonceurs, c’est sans doute dans le domaine du collaboratif et du partage qu’il faut chercher les modèles médias de demain. Des modèles qui seront plus équilibrés sur le plan de l’exposition publicitaire, alors qu’on enregistre une croissance accrue de l’utilisation des Adblockers,  y compris chez les jeunes. Avec un enjeu de taille pour MinuteBuzz : fidéliser son audience de départ pour la transformer en la nouvelle ménagère de 35 ans.

La Rédaction, Digital CMO


Articles récents