DigitalCMO

La startup française Upfluence vient de recevoir le Prix Platinum dans le cadre du concours 2017 du CMIT (Club des Directeurs Marketing & Communication de l’IT), grâce à ses outils logiciels permettant d’identifier les influenceurs de tous les secteurs d’activité. Voici son histoire.

Impression

En 2011, deux étudiants lyonnais au profil plutôt technique se disent qu’ils ne doivent pas passer à côté de la déferlante du e-commerce. Ils lancent donc un site de vente en ligne de cravates, qu’ils achètent principalement en Italie. Las, les ventes de décollent pas et les jeunes e-commerçants se retrouvent avec un important stock de cravates « sur les bras ». Les entrepreneurs ont alors l’idée de lancer une campagne dédiée aux influenceurs de l’univers de la mode, dont les bloggeuses et les bloggeurs. Le succès fut rapidement au rendez-vous et ils purent enfin écouler les cravates. « Nous avions le choix entre poursuivre notre commerce en ligne de cravates ou nous intéresser aux outils du marketing d’influence, explique Vivien Garnès, Directeur Général d’Upluence. Notre instinct de geeks et notre passion pour le numérique nous ont conduits à choisir la deuxième solution. Avec deux autres jeunes férus d’informatique, ils fondent alors Upfluence, qui conçoit des logiciels pour identifier et adresser les influenceurs.

60% du chiffre d’affaires à l’étranger

« Nous avons rapidement pris conscience du potentiel de ce marché et plusieurs signaux nous démontrent aujourd’hui que l’activité du marketing d’influence va connaître un essor impressionnant, poursuit Vivien Garnès. Le premier, c’est que les plus grands acteurs du numérique s’y intéressent, ce qui a notamment amené Google a racheter FameBit (voir notre article du 1er juillet 2017). Le second, c’est que le travail vers les influenceurs est de plus en plus internalisé, alors que les marques avaient coutume de confier cette tâche à des agences. Pour le faire, elles auront besoin d’outils, et nous les avons ! »

Aujourd’hui, la startup Upfluence compte déjà une trentaine de collaborateurs et a ouvert 5 agences (à Lyon, à New York, au Royaume-Uni et deux en Suisse, dont une dédiée aux marques du luxe). Upfluence réalise ainsi 60% de son chiffre d’affaires à l’étranger, notamment en Amérique du Nord. Où en sera Upfluence en 2020 ? « Nos produits auront continué d’évoluer, car nous menons une veille continue sur les nouveaux réseaux sociaux et donc sur les nouveaux influenceurs. Par ailleurs, nous aurons ouvert d’autres agences et nous serons probablement une centaine », précise Vivien Garnès. Pour commencer, Upfluence va probablement ouvrir une agence à Paris dans les mois qui viennent.

Enfin, on ne peut s’empêcher de se demander comment Upfluence décide que tel influenceur est important et tel autre non. « Ce travail est fondé sur un algorithme sur lequel nous avons beaucoup travaillé. Il n’est focalisé uniquement sur les chiffres, car certains univers, comme la mode, sont bien plus présents sur les réseaux sociaux que la plomberie, par exemple. Nos logiciels permettent ainsi d’identifier les influenceurs les plus écoutés sur chaque marché », conclut Vivien Garnès.

La Rédaction, Digital CMO


Articles récents