DigitalCMO

Selon les différents instituts d’études, la croissance attendue des investissements en IA devrait fortement bondir dans les années à venir. Selon Grand View research, le taux de croissance annuel moyen sera de plus de 42 % sur la période 2020-2027. Les usages marketing et publicitaires continueront à entrainer la dynamique de ce marché même si l’hypersonnalisation du marketing pose plusieurs questions.


Selon un rapport de Grand View Research le marché de l’intelligence artificielle était évalué à 39,9 milliards de dollars en 2019 et devrait croître avec un taux de croissance annuel moyen de 42,2% sur la période 2020 à 2027.

Une dynamique portée notamment par les investissements actuels de tous les géants du web note l’institut d’études : “Les géants de la technologie comme Amazon, Google,  Apple,  Facebook, IBM, et Microsoft investissent considérablement dans la recherche et le développement de l’IA. Ces entreprises s’efforcent de rendre l’IA plus accessible”.

Selon Grand View Research, la majorité des développements actuels en IA  sont concentrés aujourd’hui sur les technologies de machine learning qui représentent près de 40 % des développement en cours. Le machine learning permet de créer des applications complexes offrant la capacité d’exploiter de grands volumes de données. C’est le cas par exemple de la reconnaissance de texte, de contenu vidéo ou 3D ou de la voix.

La plupart de ces services sont aujourd’hui opérationnels et permettent d’envisager le développement de nouveaux marchés comme ceux de la voiture autonome, des objets connectés dans le sport ou la santé,  des services de maintenance dans l’IoT ou encore du marketing publicitaire ciblé.

Marketing et publicité : autres vecteurs du développement du marché IA

Pour Grand View Research, les usages marketings et publicitaires s’élèvent à 20 % des investissements des entreprises en intelligence artificielle. C’est vrai du coté des GAFAM avec plusieurs annonces majeures dans ce domaine ces derniers mois. 

Mais au-delà des GAFAM beaucoup de secteurs d’activités tentent de développer des services personnalisés qui demanderont d’importants investissements en IA.

Une étude récente d’eMarkerter.com  mets en tête de liste des investissements des entreprises en IA l’automatisation du service client et du support devant les nouveaux services d’aide à la vente et la sécurité des transactions.

Ces tendances à l’hypersonnalisation du marketing posent d’ailleurs plusieurs questions. La première est le niveau d’acceptation par les consommateurs de ces services. Aux Etats-Unis, eMarketer.com dans un rapport récent note que la part des consommateurs favorables à ces services s’élève à 53 %. En Europe et notamment en France, le niveau d’acceptation de ces services est actuellement beaucoup  moins élevé. Il suffit notamment d’observer la croissance des usages d’un  adblocker pour le constater.

D’autre part le contexte réglementaire est en train de ce durcir avec le RGPD. Une tendance observée des deux cotés de l’Atlantique qui poussera tous les acteurs du web à trouver un meilleur équilibre entre personnalisation et ciblage pour leurs services comme en témoigne une analyse récente de Facebook sur le bon équilibre à trouver

 





Articles récents