DigitalCMO

L’autorité de régulation du secteur aérien nord-américain vient d’autoriser l’entreprise postale à effectuer des livraisons par drones sur le territoire des USA. UPS devance Amazon, Uber et Google sur ce nouveau marché.

C’est la filiale UPS Flight Forward créée pour gérer l’activité de livraison par drones qui a reçu la certification « Part 135 Standard » de la Federal Aviation Administration, l’autorité de régulation du secteur aérien nord-américain.

UPS peut désormais utiliser des drones à des fins commerciales au même titre que sa flotte d’avions.  Cette certification lui ouvre le droit au vol de nuit, au transport de marchandises d’un poids supérieur à 25 kg et autorise ses drones à voler en dehors de la ligne de vue d’un pilote.

Le numéro un du transport express de colis dans le monde effectuait déjà des livraisons par drones à titre expérimental vers l’hôpital de Raleigh en Caroline du Nord. UPS a précisé par voie de presse son intention de déployer la livraison par drones, dans un premier temps, pour des clients spécifiques comme des établissements hospitaliers.

Avec cette autorisation, UPS devance les projets similaires de Amazon & Prime Air et de Uber & Elevate mais pas celui de Wing (filiale de Google) qui avait  reçu cette certification pour un seul de ses pilotes et non pour toute l’entreprise mais UPS peut déployer autant de drones que souhaité.

En France, la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC) a délivré plusieurs autorisations pour des expérimentations et seule La Poste opère des livraisons par drones avec une ligne commerciale de livraison desservant une pépinière d’entreprises dans le Var.

Crédit photo : UPS


Articles récents