DigitalCMO

La plateforme française de référencement BtoB Alkemics vient d’annoncer une levée de fonds de 20 millions d’euros principalement auprès de Cathay Innovation et de Serenna Capital. Objectif : digitaliser la relation avec les fournisseurs de la grande distribution et de l’e-commerce mais pas seulement.

La jeune entreprise Alkemics vient d’annoncer dans la presse une levée de fonds de 20 millions d’euros auprès de fonds principalement américains pour renforcer son positionnement dans le domaine du référencement de produits et  de fournisseurs pour les acteurs de la grande distribution et de l’e-commerce.

Le référencement des fournisseurs  est devenu un enjeu crucial dans le secteur du BtoB tout comme dans le secteur de l’e-commerce notamment pour assurer une diversité d’approvisionnement mais aussi d’offre. Par ailleurs, cela permet aussi de digitaliser les processus  habituels avec les fournisseurs tout en offrant des solutions d’intégration vers  le digital pour que les enseignes de distribution  puissent rivaliser avec les grandes plateformes d’e-commerce comme Amazon.

Que va faire Alkemics de ces 20 millions d’euros ?

Alkemics fournit une plate-forme technologique  qui permet de faire deux choses. D’une part,  elle propose aux entreprises de se référencer et de le faire dans des formats qui facilitent les process techniques et digitaux avec les grands acteurs de la distribution mais aussi de l’e-commerce. D’autre part, Alkemics permet d’homogénéiser ces données de référencement et de les distribuer sur tous les canaux de distribution d’une enseigne. Cela permet notamment aux marques de mettre en avant davantage de données dans le référencement de leurs produits et d’augmenter le niveau d’information pour les consommateurs. Enfin, au niveau du digital, Alkemics permet aussi un interfaçage avec des acteurs du marketing digital mais la plupart du temps il s’agit d’une simple mise en relation avec des acteurs de ce secteur.

Avec cette levée de fonds, Alkemics devrait pouvoir continuer à se développer sur le plan technologique. Les enjeux sont nombreux au regard des volumes d’information à traiter notamment dans une perspective de développement à l’international. Selon les dirigeants cités par Capital, l’entreprise serait notamment en discussion avec Walmart. Au delà de cet aspect lié au traitement des données référencées,  le second enjeu est l’intégration des solutions d’Alkemics avec d’autres logiciels existants dans les process d’e-procurement ou de gestion avec les ERP. C’est sans doute ce domaine qui a intéressé les fonds d’investissements américains toujours à la recherche d’actifs technologiques pouvant être rachetés par les leaders actuels de ces marchés.

Mais Alkemics pourrait choisir aussi de renforcer son positionnement sur l’intégration de solutions tierces de marketing digital et devenir ainsi une plateforme d’animation  de services digitaux. Un positionnement  que tous les acteurs de l’e-commerce recherchent afin de diminuer les coûts d’acquisition en marketing digital et offrir un service intégré aux industriels et aux marques.

 





Articles récents