DigitalCMO

Le gouvernement et son Secrétaire d’Etat au numérique, Cedric O, veulent absolument atteindre leur objectif de 25 licornes en 2025 en France. Pour cela, le Secrétaire d’Etat au numérique vient d’annoncer un dépoussiérage du Next40 et  la FrenchTech120.

Cédric O dans une conférence de presse a présenté hier les nouvelles conditions de la labellisation des startups à la liste du Next40 et de la FrenchTech120. Ces deux labels devant permettre de favoriser l’éclosion de 25 licornes françaises d’ici 2025.

Avec cet objectif, le Gouvernement cherche sans doute à terme à constitué un pool d’entreprises à la dynamique comparable à celles qui sont aujourd’hui dans le Nasdaq. L’absence de débouchés boursiers en France poussant notamment de trop nombreuses startups à tenter leur chance ailleurs dans leur développement financier, notamment aux Etats-Unis.

L’objectif des 25 licornes ne  sera pas facile à tenir en dépit des montants investis dans les startups ces dernières années sans investissements supplémentaires. Mais c’est sans doute dans cette perspective, afin de financer les plus performantes, que le Secrétaire d’Etat au numérique a présenté les nouvelles règles de labellisation.

Tout d’abord, seules les entreprises avec un siège social en France seront  éligibles à ce programme et être indépendantes donc ni rachetées ni déjà introduites en bourse. D’autre part des critères de performances économiques seront appliqués.

Les startups avec un chiffre d’affaires entre 5 et 10 millions d’euros pour le dernier exercice clos, devront justifier avec d’une croissance annuelle moyenne d’au moins 50% sur les trois derniers exercices fiscaux clôturés. Celles ayant un chiffre d’affaires de plus de 10 millions d’euros pour le dernier exercice clos, devront justifier d’une croissance annuelle moyenne de 25%.

L’autre critère qui sera appliqué concerne les montants des fonds levés. Les startups qui ont réalisé une levée de fonds de plus de 20 millions d’euros en equity au cours des trois dernières années (2018, 2019, 2020) seront éligibles.

Les entreprises Next 40 doivent répondre à des critères de performance économique (levées de fonds et/ou croissance du chiffre d’affaires) afin d’identifier des entreprises disposant d’un modèle économique confirmé et en capacité de poursuivre leur développement à grande échelle.

Les entreprises ont jusqu’au 6 décembre pour candidater dans l’une des deux catégories.

 
 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 





Articles récents