DigitalCMO

Le club des marketeurs in tech (CMIT) lance sa quatrième édition de Trophées « start-ups » Martech. Pour Etienne Maraval, vice-président du CMIT et directeur du marketing Europe du sud pour Lexmark, les marketeurs attendent des solutions de startups pour « gagner en interaction client ».

Vincent Biard – Que propose cette 4ème édition des Trophées « start-ups » Martech ?

Etienne Maraval – Le CMIT est le club des marketeurs in tech composé d’une centaine d’adhérents plutôt orientés BtoB. Il y a environ cinq ans, quand nous avons remarqué que l’innovation provenait largement des startups et que le métier des marketeurs était en pleine évolution, nous avons décidé de lancer le trophée des startups martechs. Celui-ci est ouvert à toutes les sociétés ayant au moins une agence en France avec un représentant parlant français. Nous avons eu à chaque fois une quinzaine de startups participantes. Pour l’édition 2019, les candidatures sont ouvertes depuis le 17 septembre et jusqu’au 23 octobre. Il y aura une remise des prix le 20 novembre prochain au Club de l’étoile à Paris. Cela permet aux startups de gagner en notoriété et de s’adresser directement aux directeurs marketing en pitchant devant 150 d’entre eux.

Vincent Biard – Quels sont les projets que vous avez particulièrement remarqués lors des trois premières éditions de ces trophées ?

Etienne Maraval – Ces trois éditions nous ont permis de voir les dernières tendances du marché. Ces dernières années il y a eu une poussée importante de projets liés aux contenus de réseaux sociaux ou de plateformes d’amplification des réseaux sociaux avec des sociétés comme Upfluence ou Limber. Il y a eu l’arrivée de l’intelligence artificielle ainsi que les interactions vocales et les bots. C’est l’exemple de la société Allo-media primée en 2017 et qui propose de l’interaction voix/CRM directement. Enfin, il y a également le domaine des plateformes de service marketing qui ont été primées ces dernières années parce qu’elles répondent aux besoins des directeurs marketing souhaitant disposer très rapidement de ressources comme des graphistes ou des rédacteurs sans passer par une agence. On verra ce que nous réserve cette édition 2019.

Vincent Biard – De quels outils ont besoin les directeurs marketing ?

Etienne Maraval – Il y a beaucoup choses à faire pour gagner en interaction client. Je pense aux bots installés sur les sites internet qui permettent notamment de prendre le pouls du client et aussi de lui suggérer des choix. On va continuer aussi à digitaliser la voix et d’analyser ainsi l’interaction voix. Tout ce qui va permettre aujourd’hui de mieux comprendre le client sera utile. Avant nous réalisions des questionnaires et des études, aujourd’hui a travers des bots d’interaction client, nous pouvons gagner de l’information client on line, être plus réactif et proposer des offres beaucoup plus ciblées.

Infos et inscriptions :https://cmit.fr/


Articles récents