DigitalCMO

La startup bordelaise Lucine vient d’annoncer une levée de fonds de 5,5 M€ dans le domaine de la santé et du digital. Son application permet de mesurer et soigner la douleur en proposant des thérapies adaptées par l’intermédiaire de sa solution.

Lucine est une startup bordelaise positionnée sur le marché des Digital Therapeutics (DTx) et dirigée par Maryne Cotty-Eslous. Les solutions proposées sur ce marché fournissent aux patients des thérapies gérées par des logiciels pour prévenir, gérer ou traiter un large éventail de symptômes et pathologies physiques, mentales et comportementales.

La jeune entreprise vient d’annoncer  une levée de fonds de 5,5 millions d’euros auprès de Kurma Partners, Bpifrance via son fonds Patient Autonome, BNP Paribas Développement, Aquiti Gestion et Irdi Soridec pour financer le développement de ses solutions.

Selon les responsables de l’entreprise, la douleur est la 1ère source de consultation des patients et les thérapies ne sont pas personnalisées. Par ailleurs, il s’agit de traiter par le digital la douleur chronique qui affecte 25% de la population mondiale. Par ses solutions, Lucine souhaite limiter l’usage d’opioïdes dont l’abus est responsable de plus de 500 000 décès dans le monde selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Sur le plan technologique, Lucine  mise sur un système de reconnaissance faciale pour mesurer l’ampleur de la douleur. La solution mobile propose sur la base de cette mesure, des procédures thérapeutiques personnalisées de type réalité virtuelle et thérapies cognitivo–comportementales. La jeune société souhaite également utiliser l’intelligence artificielle permettant de créer plusieurs dispositifs médicaux pour soulager les souffrances persistantes.

Comme sur le marché des médicaments,  les thérapies numériques (DTx)  qui seront proposées par Lucine feront l’objet de tests cliniques précise la jeune entreprise.

En photo : Maryne Cotty-Eslous @DR

 





Articles récents