DigitalCMO

L’Adtech Summit de l’IAB a réuni la semaine passée de nombreux experts de la publicité  et de la communication pour une série de plusieurs webinaires. Parmi ceux-ci celui sur les médias digitaux  a permis de faire le point sur le développement du marché des abonnements digitaux payants.

Cette année c’était bien sûr en digital que l’IAB France a réuni la semaine passée ses meilleurs experts pour passer en revue les grands enjeux à venir du marché publicitaire et de la communication dans le cadre  de l’Adtech Summit 2020.

Au programme, des sujets incontournables comme l’avenir de la publicité ciblée avec la fin des cookies tiers, les stratégies de consentement liées aux nouvelles politiques réglementaires ou encore le thème de l’influence marketing.

Du coté du secteur des médias, un webinaire spécifique était consacré à l’équilibre nécessaire entre revenus publicitaires et abonnements payants. Ce webinaire réunissait notamment plusieurs grands médias français dont Le Monde, Elle, Ouest France, Le Parisien et les Echos.

Louis Dreyfus, président du directoire du Monde, a présenté les résultats de son groupe en matière d’abonnement payant. Il a notamment confirmé la forte croissance des abonnements digitaux au journal Le Monde pendant ce confinement qui atteindront cette année plus de 350 000 abonnés.

En terme de revenus il a précisé que cela générait désormais 40 M€  et que cela permettait de couvrir  la totalité du coût rédactionnel du groupe qui compte aujourd’hui 470 journalistes.

Pierre Louhette, PDG des Echos et du Parisien, confirmait également cette tendance avec cependant des niveaux d’abonnés digitaux bien inférieurs à ceux du Monde tout comme Ouest France, présent également sur ce webinaire, qui donnait le chiffre de 140 000 abonnés digitaux. Du coté de la presse magazine, Claire Loast, directrice générale de CMI, donnait un objectif à atteindre de 100 000 abonnés payants digitaux pour le magazine Elle dans les trois ans à venir.

Les trois facteurs de succès d’un modèle payant digital

Interrogés sur les facteurs de succès  d’un modèle payant en digital dans les médias, tous les intervenants se sont accordés sur la forte relation qui existe entre leur audience et le développement de leurs revenus digitaux.

Pour Louis Dreyfus, Président du Directoire du Monde, “il est aussi nécessaire de travailler l’engagement des lecteurs. Facebook et Google ont été notamment des canaux d’acquisition particulièrement importants” a-t-il souligné. Avec Facebook le groupe Le Monde a travaillé sur son reach d’audience et avec Google le service Subscribe with Google a permis de conquérir de nouveaux abonnés. C’est aussi grâce à la maîtrise des techniques d’engagement avec son paywall que le groupe Ouest France a pu enregistrer la croissance observée cette année de ces revenus digitaux.

Le troisième facteur de succès cité par les intervenants a été bien entendu la qualité et pertinence des contenus. En revanche, les services digitaux n’ont pas été cités comme un facteur d’abonnement majeur alors que certains médias ont décidé de miser sur ces services pour développer aussi leurs revenus par abonnement. Une nécessité pour les médias traditionnels dans un contexte où les recettes publicitaires traditionnelles mais aussi digitales ont baissé cette année avec la crise.





Articles récents