DigitalCMO

L’assistant vocal Google permet dorénavant de choisir, commander et payer ses courses alimentaires parmi 27 000 références disponibles du distributeur Carrefour. Cette première mondiale propulsée par l’IA de Google mise sur le canal de la voix déjà adopté par 46% des Français selon les chiffres communiqués par Carrefour.

Il suffit de télécharger l’assistant Google sur son smartphone (iOS, Android) et de dire « Ok Google, je veux faire les courses » pour accéder à ce service également disponible sur les enceintes vocales et les écrans connectés compatibles. Il faudra cependant associer des comptes personnels Google et Carrefour ou en créer. Ensuite, le client dicte sa liste de courses en utilisant des mots courants et l’IA de Google assimile aussi bien les mots génériques que les noms de produits ou de marques même lorsque plusieurs mots sont associés.

Une fois validé son panier toujours dans l’assistant Google, le client bascule dans l’espace e-commerce de Carrefour pour choisir son créneau et son mode de livraison (drive, drive piéton ou livraison à domicile) puis payer. A noter que la liste peut être partagée par le client et les personnes de son choix. 27 000 produits référencés chez Carrefour sont disponibles. Pour aider à la commande, l’assistant Google propose une recommandation personnalisée basée sur l’historique des achats ou les préférences (types de produits, marques, quantité, promotions…).

L’IA de Google à la manœuvre

Pas d’historique d’achat ? L’assistant Google propose des recommandations basées sur les meilleures ventes Carrefour effectuées par un échantillon de 50 000 clients sur une période de 6 mois dont les données ont été anonymisées. Ainsi l’assistant apprend avec l’usage et affinera ses recommandations avec le temps mais Carrefour précise que « l’utilisateur peut retirer son consentement et dissocier ses comptes […] Le partage de l’historique d’achats avec Google est alors interrompu et Google supprime les données transmises. Il en va de même automatiquement si l’expérience n’est pas utilisée pendant une période de 30 jours. »

En insistant dans sa communication sur le respect de la confidentialité et en assurant se conformer au Règlement Général sur la protection des données personnelles (RGPD), Carrefour cherche visiblement à rassurer ses consommateurs (et le Législateur) compte-tenu des éventuelles et légitimes interrogations relatives à l’acquisition de données personnelles par Google. Quoi qu’il en soit, Carrefour joue la transparence et facilite la gestion de chaque historique d’achats.

La mise en service uniquement en France le 16 juin dernier de cette application est issue du partenariat signé le 11 juin 2018 par les deux enseignes. Pour Carrefour, l’objectif est de devenir le leader du e-commerce alimentaire en proposant des expériences omnicanales innovantes. D’autres enseignes de distribution françaises proposent aussi l’élaboration d’une liste de courses via Google Assistant mais aucune n’a encore conçu une solution aussi élaborée que celle de Carrefour. De son côté, Google va disposer de données sur les habitudes d’achats alimentaires des Français et prend un avantage sur Amazon leader du secteur du e-commerce en France (22 % de parts de marché) pas encore impliqué dans l’alimentaire mais  justement allié du Groupe Casino, grand rival de Carrefour…





Articles récents