DigitalCMO

Alors que le marché des applications mobiles a certainement atteint son point culminant, l’enjeu pour les éditeurs est sur l’engagement et la rétention des utilisateurs. Pour cela, la notification push est devenu un outil stratégique. Dans un article récent s’appuyant sur une étude d’Urban Airship, Sporttechie analyse l’utilisation faite des notifications par les acteurs du sport.

Pendant 3 mois, Urban Airship, startup américaine éditant une plateforme d’engagement mobile, a analysé le comportement de 63 millions d’utilisateurs d’applications mobiles. Premier enseignement d’importance de l’étude : seulement la moitié des nouveaux utilisateurs d’application activent les notifications push sur iOS. Ce taux augmente fortement sur Android, passant à 85%. Vient ensuite l’analyse de l’engagement grâce à cette solution et c’est là que le résultat est étonnant : en effet, les éditeurs qui n’utilisent pas la notification push ont perdu 95% de leur public sur les 90 jours d’étude ! Preuve qu’il est plus que jamais indispensable de passer par ce canal pour créer de la fidélisation. L’étude rend obsolète  une autre idée reçue : il ne faut pas avoir peur d’envoyer régulièrement des notifications. Lorsqu’elles sont envoyées à un rythme hebdomadaire, le taux de rétention des visiteurs est multiplié par 5 par rapport à une non-utilisation. Et on passe même à x9 pour une utilisation quotidienne. Selon Urban Airship, cette stratégie d’animation quotidienne, voire même plus fréquente, est particulièrement efficace pour les éditeurs du secteur du sport et de l’entertainment.

De cette étude, Urbain Airship livre 3 axes de développement pour les éditeurs :
– obtenir des optin, autrement pousser les utilisateurs à accepter les notifications. Pour cela, il faut leur expliquer les avantages d’être informés de la sorte, mais aussi ne jamais abandonner les optout en leur proposant régulièrement l’accès aux notifications.
– pousser les mobinautes à se qualifier pour leur adresser un message le plus pertinent et le plus personnalisé possible mais aussi analyser leur comportent sur l’application.
– avoir une vraie stratégie de contenus, en variant les formats. Aujourd’hui, une notification peut intégrer une image, un Gif ou même une vidéo : il faut exploiter ses possibilités.

Vers des notifications push plus riches

Ces 3 règles sont pleinement intégrées à la stratégie digitale des plus grandes franchises NBA, comme le précise Sporttechie : “La meilleure chose à faire est d’écouter vos fans, d’écouter ce qu’ils veulent, de regarder la façon dont ils s’engagent et d’essayer de les maintenir sur notre support”, déclare ainsi Michael Conley, responsable du numérique pour les Cleveland Cavaliers. Dit autrement, il est indispensable de connaitre le comportement des fans sur mobile et de leur pousser du contenu ciblé pour concurrencer la multitude de sources d’information. Avec l’arrivée de notifications push plus riche (vidéo, emoji, image, texte), les clubs de sport ont la main pour engager davantage leurs fans : “Nous savons que notre public est informé et peut obtenir des informations provenant de sources multiples”, clonclut Ryan Montoya, CTO des Sacramento Kings. “Notre objectif est de diffuser les dernières nouvelles et les mises à jour des joueurs, ainsi que le contenu qui implique les fans au-delà du terrain”.





Articles récents