DigitalCMO

Les dépenses publicitaires pour la politique sont en train d’exploser aux Etats-Unis. Dans des chiffres cités par e-marketer, elles devraient atteindre sur le cycle 2019/2020 prés de 7 milliards de dollars. Et c’est la TV qui devrait s’attribuer la plus grande part ces dépenses largement devant le digital.

Selon les chiffres communiqués par le site américain e-marketer, les dépenses publicitaires politiques devraient atteindre pour les années 2019 et 2020 un niveau record de 6,89 milliards de dollars. Ces chiffres prennent en compte les dépenses des différents candidats à la campagne présidentielle, aux élections du Congrès  mais aussi les campagnes publicitaires de lobbying et toutes les campagnes fédérales et locales. Par rapport au cycle 2015/2016 ces dépenses en publicité vont enregistrer un bond spectaculaire de 63,3 %.

Pour le site e-marketer, la télévision domine toujours la publicité politique. Pour la campagne 2019/2020, les investissements  en TV atteindront 4,55 milliards de dollars. Une manne pour les chaines de télévision puisque les dépenses en publicités télévisées politiques représenteront 3,2% de toutes les publicités télévisées et 66,0% de toutes les dépenses publicitaires politiques.

Même si Internet progresse avec des investissements estimés à 1,34 milliards de dollars selon les chiffres d’e-marketer, celui-ci note que la part de la télévision dans la publicité politique a légèrement augmenté par rapport à l’année électorale précédent car ce média  prend des parts de marché à  la radio et à  la presse écrite. Sur Internet, il semble que cela soit Facebook qui capte la majorité des investissements publicitaires en politique. Ce qui tendrait à dire que Facebook a aujourd’hui pour les hommes politiques américains une audience comparable à celle de la télévision.





Articles récents