DigitalCMO

Alors que le salon VivaTech, consacré à l’innovation technologique et aux startups, ouvre ses portes demain à Paris pour la 4ème année, une étude publiée par Statista indique que les Français ont toujours peur de la technologie. Et c’est, sans surprise, l’intelligence artificielle qui divise le plus l’opinion.

La grande messe VivaTech ouvre demain jusqu’à samedi (qui sera une journée grand public) et cette 4ème édition devrait réunir encore plus de monde que la précédente qui avait rassemblé 100 000 visiteurs. Cette année une part importante des grands noms de la technologie comme IBM ou Orange seront présents. En 4 ans VivaTech est finalement devenu un salon informatique alors que sa mission de départ était de promouvoir les startups françaises.

VivaTech va d’ailleurs  se dérouler dans un contexte un peu particulier puisque la France a mis en place la taxe GAFA et que Emmanuel Macron a insisté lors de sa visite à l’Elysée auprès de Mark Zuckerberg pour que Facebook contrôle mieux les fausses nouvelles et ses contenus politiques sur son réseau. La France souhaitant devenir dans ce domaine un chef de file des bonnes pratiques en Europe.

Par ailleurs une étude récente publiée par Statista indiquait que les Français continuaient à avoir des doutes et des peurs sur les nouvelles technologies. Le sondage réalisé en partenariat avec l’institut Norstat montre notamment que les Français sont partagés entre craintes et espoirs quand il s’agit de définir l’impact qu’auront les technologies sur le futur de nos sociétés.

Selon les résultats de cette étude, c’est l’intelligence artificielle qui divise le plus les opinions : 51 % des répondants estiment que cette technologie représente autant une opportunité qu’une menace pour l’humanité, 24 % davantage une menace et 19 % plutôt une opportunité. La technologie qui concentre le plus de craintes est la modification génétique : 60 % des sondés considèrent en effet qu’elle représente davantage une menace.

A contrario, ce sont les nouvelles technologies de télécommunications (5G) et l’impression 3D qui concentrent le plus d’espoir : respectivement 50 % et 60 % les voient comme des opportunités pour l’humanité.


Articles récents