DigitalCMO

Quelles seront les priorités des CMO après le confinement ? Pour nous éclairer nous avons donné la parole à plusieurs CMO d’entreprises du BtoB ou du BtoC. Aujourd’hui Jan Gabriel, directeur alliances & marketing d’ITS Integra et membre du CMIT nous donne son avis sur les priorités, l’événementiel  et le réengagement des clients.

Les priorité à la sortie du confinement ?

Jan Gabriel : Il  y a tout d’abord un besoin fort de se « reconnecter » physiquement avec les collègues, les partenaires, les clients mais aussi profiter des échanges formels et informels. Le lien social apporte de nouvelles idées et n’oublions pas que les actions les plus pertinentes naissent aussi bien autour d’une table de réunion qu’au pied de la machine à café ! Il est tout aussi important de simplement prendre des nouvelles, d’échanger sur les préoccupations du moment, de prendre la température de l’état d’esprit de celles et ceux qui nous entourent après cette période particulière. Les outils de communication permettent de maintenir un lien de manière efficace mais rien ne peut remplacer les mini-situations sociales imprévues qui rythment ou entrecoupent habituellement nos journées. En somme, nous viserons à réduire la distance mécaniquement créée par le confinement.

Repenser l’événementiel 

Jan Gabriel : Si le confinement a permis d’être dans la continuité, voire dans l’accélération, sur les actions de fond (stratégie contenu, communication site web et réseaux sociaux, projets rédactionnels…), l’activité à relancer en priorité est bien entendu l’événementiel. Coupée en partie de son éco-système pendant de longues semaines, l’entreprise doit là aussi se reconnecter. Pourquoi ne pas en profiter pour essayer de nouveaux formats plus en phase avec les mesures de sécurité sanitaire qui seront sans doute toujours présentes au quotidien ? Cela peut libérer la voie pour plus de webinars, de mini-événements sur des sujets très précis, des approches innovantes pour interagir avec collègues, clients et partenaires.

 Comment réengager la discussion avec ses clients ? 

Jan Gabriel : La communication, si essentielle en temps de crise, ne doit pas subir de rupture due au déconfinement, il faut continuer à avancer de la manière la plus transparente. Ceci est particulièrement important pour l’interne puisqu’une situation anxiogène laisse des traces avec son lot de questionnements, de doutes et de peurs qu’il faut adresser. La vraie valeur d’une organisation se trouve dans la capacité à réengager avec ses clients. Une transition vers le « business as usual » ne sera tout simplement pas possible. Il sera plus judicieux de comprendre quelles sont les vraies problématiques du client (activité entreprise, priorités, difficultés) et de tenter de l’aider, plutôt que de pousser pour qu’un projet reprenne coûte que coûte là où il s’était arrêté mi-mars. Sans doute, la situation économique globale demandera un important niveau de flexibilité à toutes les parties prenantes. De toute évidence, le retour à une « activité normale » se prépare bien en amont, il ne faut surtout pas minimiser les enjeux.

 





Articles récents