DigitalCMO

Comme chaque année la semaine a été riche en actualités au Consumer Electronics Show  à Las Vegas. Si l’année passée les promesses de marchés étaient portées par les objets connectés et la voiture autonome, cette année c’est la 5G, l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle et la reconnaissance faciale qui semblent être au coeur des tendances tech à venir. D’autant que pour de nombreux observateurs  ce sont grâce à ces solutions que le marché de la tech sera relancé après une année en demi-teinte, notamment du coté des mobiles.

Pour son édition 2020 organisée du 07 au 10 janvier, le Consumer Electronics Show de Las Vegas devrait accueil  plus de 170 000 visiteurs pour 4 400 exposants dont 1 200 startups. Au-delà des produits innovants (comme le 8K de Samsung), gadgets ou prototypes présentés par des groupes internationaux leaders ou des startups, c’est le moment de l’année où les décideurs marketings ou tech peuvent déceler les tendances à venir.

Cette année, même si la présence des objets connectés et de la voiture autonome reste forte (avec la notamment en keynote de Daimler ),  c’est du coté de l’image que l’on a eu les annonce les plus significatives. C’est d’ailleurs sur ces enjeux technologiques que Hyun-Suk Kim, CEO de Samsung, a insisté lors de la première conférence majeure (voir vidéo de six minutes) du salon en expliquant que les dernières avancées de la marque en termes de robotique intelligente, d’intelligence artificielle, de 5G et d’edge computing  allaient offrir de meilleures expériences aux consommateurs. En attendant les Jeux Olympiques au Japon cet été, l’industrie tech d’Asie du Sud-Est et de la Chine a tenu à montrer dès ce début d’année son avance dans ces domaines.

Même si finalement on a constaté très peu d’annonces autour de la 5G, pour la plupart des observateurs la 5G est une technologie de convergence qui devrait permettre d’effacer encore un peu plus la frontière entre les smartphones et la TV. Son développement devrait favoriser le développement des services associés en streaming vidéos, musique mais aussi au niveau de la production des contenus. Une position partagée à Las Vegas par Steve Koenig et Lesley Rohrbaugh de la CTA qui ont évoqué dans leur présentation des tendances « la popularité grandissante des services de streaming, ainsi que la connectivité 5G et les dispositifs d’intelligence artificielle » qui généreront une croissance en hausse de 4%  de l’industrie technologique américaine en 2020 avec des revenus estimés à 422 milliards de dollars. Même si Apple et quelques autres grands leaders de la convergence, comme Netflix, Disney ou Spotify n’étaient pas directement présents  à Las Vegas, ce sont eux qui devraient tirer le plus partie de l’arrivée de cette nouvelle technologie. A Las Vegas, comme chaque année,  les équipementiers grands publics  sont sur le devant de la scène mais dans les coulisses, ce sont les industries américaines de contenu qui se préparent à ces grandes évolutions.

Enfin,  même si le programme des conférences reste très tech, il y avait une session spéciale CMO au CES sur le thème du “C in CMO”. Une manière indirecte d’aborder le rôle plus leader que devrait avoir les CMO face à tous ces enjeux technologiques.  Les intervenants  sur cette conférence étaient Jean Foster, vice-président principal, Marketing et communications CTA, Jennifer Berman, CMO Insider, Diana O’Brien, directrice générale du marketing Deloitte ainsi que Deborah Wahl, directrice générale du marketing de General Motors.

Moins de start-ups françaises

Avec environ 280 entreprises présentes cette année contre 420 en 2019 selon le Figaro, le nombre de startups présentes était en baisse de 30% sur cette édition. Mais la présence française reste forte notamment avec la dizaine de régions françaises, qui ont certes chacune réduit le nombre de leurs startups présentes, mais qui continuent à miser sur ce salon pour véhiculer une image innovante. Pas sûr cependant que cette édition 2020 du CES permette à ces jeunes pousses de devenir des licornes. Business France, l’une des structures de promotion de l’innovation française à l’international, avait sélectionné 20 startups. Parmi celles-ci beaucoup sont positionnées sur les objets connectés ou des usages grands publics. Un marché qui tarde à décoller et dont les usages sur le long terme dans beaucoup de secteurs d’activités sont encore mal cernés.

La liste des startups de Business France :
Y-Brush : un produit connecté qui effectue un brossage électrique en profondeur en seulement 10 secondes pour une meilleure santé.
Havr : serrure connectée en LiFi.
LOKLY : clé USB chiffrée pilotée par smartphone.
Olythe : nouvelle génération d’éthylotest.
BOOKINOU® : un système de lecture audio qui permet aux 3-7 d’entendre l’histoire de chaque livre avec la voix d’un proche.
Dodow and Hoom : un bandeau audio unique allie textile respirant, confort et mobilité, il est lié à l’application Hoom.
Adok  : smart projecteur tactile.
Comdoz : aux utilisateurs de composer leur propre parfum personnalisé.
Daan Tech : lave vaisselle.
Redison : une solution  qui vous permet de jouer de la batterie partout et à tout moment.
STYL : stylo connecté conçu pour lutter contre l’addiction aux smartphones grâce aux jeux sérieux.
VistaKlub : analyse de données.
Wello (un vélo solaire à trois roues, modulaire, compact, agile et entièrement connecté.
Chronolife : un vêtement intelligent qui intègre différents capteurs pour surveiller 6 données physiologiques différentes en continu.
MyFood : une serre intelligente qui permet à chacun de cultiver des fruits et légumes dans des espaces restreints.
Vivoka : une place de marché dédiée à la voix.
Divacore : écouteurs sans fils.





Articles récents