DigitalCMO

Un rapport de Capgemini Research Institute donne l’état d’avancement des projets IA dans les entreprises au cours de trois dernières années. Les secteurs des sciences de la vie et de la distribution sont particulièrement avancées. Les facteurs de succès commencent à émerger clairement en dépit du contexte économique.

Selon cette étude, plus de la moitié (53%) des entreprises interrogées par Capgemini ont désormais dépassé le stade des projets pilotes en IA, ce qui, selon l’ESN française, représente une nette augmentation par rapport aux 36% mentionnés dans le rapport Capgemini 2017 sur le même sujet.

Surtout la crise du Covid-19 semble avoir accéléré le mouvement pour 21 % d’entre-elles. Cependant l’étude mentionne aussi un certain attentisme :  43% d’entre elles ont cessé d’investir dans l’IA et 16% supplémentaires ont suspendu toutes leurs initiatives  en raison des incertitudes économiques liées au Covid-19.

Le bilan est donc contrasté en dépit des bénéfices de l’IA mis en avant dans bien des secteurs d’activités. Pour l’instant les bénéfices cités sont liés à des projets où un meilleur ciblage des consommateurs génère un impact direct sur la croissance des revenus. Selon Capgemini 79% des organisations ayant réussi le passage à l’échelle de leurs initiatives IA enregistrent une augmentation de plus de 25% des ventes de produits et de services traditionnels. De plus, 62% d’entre elles constatent également une diminution d’au moins 25% du nombre de réclamations de clients et 71% observent une réduction d’au moins 25% des menaces de sécurité. 

Sur le plan sectoriel l’étude mentionne que les  secteurs des sciences de la vie et de la distribution sont en avance.  Ils  sont suivis par les secteurs de l’automobile et des produits de consommation, qui totalisent 17% chacun, puis par les télécommunications (14%).

Les trois facteurs de succès d’un projet IA

Au delà des chiffres, ce rapport donne quelques pistes sur les facteurs de succès dans ce type de projet. Le premier facteur cité est celui de la qualité et fiabilité des données utilisées. Pour les auteurs de ce rapport l’amélioration de la qualité des données arrive en tête des approches qui les aident à tirer davantage parti de leurs systèmes IA.  Cela passe notamment par une gouvernance des données et un accès assez large à toutes les données disponibles.

Le second facteur de succès cité est le recrutement spécifique de talents dans ce domaine. Plus de la moitié des organisations ayant réussi le passage à l’échelle de leurs initiatives IA (58%) ont nommé un responsable IA qui peut offrir une vision aux équipes de développement note Capgemini. Enfin le troisième facteur de succès est actuellement plus complexe à mettre en œuvre par les entreprises. Il s’agit de lier les usages de ces nouveaux services et la confiance et satisfaction des utilisateurs. Un sujet complexe au regard des réglementations en vigueur tant aux Etats-Unis qu’en Europe. Mais pour que cette confiance dans ces services automatisés s’installe définitivement, il faut que les entreprises puissent clairement analyser tout le processus de fabrication de leurs données et “sur la manière dont les systèmes IA produisent leurs résultats” note Capgemini.

Crédit photo : Ars Electronica on Visualhunt.com / CC BY-NC-ND





Articles récents