DigitalCMO

Après le Salesforce Forum qui s’est déroulé le 27 juin dernier et qui a réuni les clients et partenaires de Salesforce en France, Olivier Nguyen, directeur marketing Europe du Sud a bien voulu revenir pour Digital CMO sur les grands enjeux de Salesforce, notamment dans le cadre de sa stratégie 360 sur les données clients.

Digital CMO – Alexandre Doyon, Vice Président et Stratégie de Salesforce, a insisté sur l’offre désormais à 360 degrés de Salesforce sur la donnée client, notamment avec le rachat de Tableau Software. Qu’est ce que cela change dans votre positionnement ?

Olivier Nguyen – Salesforce est une jeune société de 20 ans qui est certes connue comme le leader mondial de la relation client (NDLR : Salesforce est selon Gartner le leader mondial du CRM) mais Salesforce a procédé également à de nombreux rachats qui le positionne comme un acteur global dans le traitement de la donnée commerciale et marketing. En 2013, nous avons procédé au rachat de Exatarget (un spécialiste du marketing automation) puis à ceux de Demandware ou encore MuleSoft qui permet aux clients d’intégrer d’autres données. Grâce à ces rachats Salesforce peut être le backoffice client à 360 degrés des entreprises. Une véritable plateforme aux fonctionnalités de plus en plus riches qui place le client au centre de toutes les décisions. Très clairement nous sommes un acteur engagé dans la transformation digitale des entreprises sur ces différentes étapes : l’e-commerce, le marketing automation, la donnée client. C’est l’approche évolutive et intégrée que nous avons avec certains de nos grands clients comme Schneider par exemple.

Digital CMO – Est-ce que cette approche de plus en plus globale ne vous positionne pas comme un concurrent de l’écosystème traditionnel marketing et communication des entreprises ? On constate par exemple que Publicis avec le rachat d’Epsilon se renforce dans la donnée.

Olivier Nguyen – Salesforce est le partenaire de nombreuses agences digitales et de communication. Publicis est déjà notre partenaire tout comme des acteurs plus tech comme Deloitte Digital ou Capgemini sans oublier nos partenaires de l’écosystème du marketing et de la communication en France. On peut citer également Dentsu, WPP, IPG (MRM), Accenture, BluewolfNiji, SQLI, Devoteam, eMakina, Viseo, Valtech, Edifixio, Levana. Nous sommes sur un marché avec de plus en plus de technologies digitales et marketing qui consomment de la donnée. Comment bien utiliser ces données reste un challenge pour de nombreuses entreprises, notamment pour prendre les bonnes décisions. Salesforce a misé sur un modèle qui permet à tous d’utiliser ces données. Cette démocratisation va dans le sens d’un usage facile des données par tous les acteurs du marché.

Digital CMO – Vous avez présenté au Salesforce Forum les témoignages de deux entreprises (Alinéa et Snowleader) qui utilisent vos technologies. Au delà ce ces deux cas quelles sont les tendances générales actuelles ?

Olivier Nguyen – Il est nécessaire que dans leur transformation digitale les entreprises commencent par ce qui est le plus important pour elles. Elles doivent le faire dans une approche Quick Win et ainsi apporter à leurs clients une expérience digitale fluide. Parallèlement, elles doivent se poser la question de disposer des bonnes données au bon moment. La technologie proposée par MuleSoft dans ce domaine permet de répondre à cette problématique parce que la réalité est que la donnée reste stockée dans plusieurs endroits et qu’il faut la récupérer. Dans ce contexte disposer d’un système d’information agile est vraiment dans le sens de l’histoire à condition qu’il intègre les nouvelles technologies comme l’Intelligence Artificielle, la blockchain ou encore la voix qui nous semble être un progrès technologique majeur dans notre domaine.


Articles récents