DigitalCMO

Microsoft a présenté pour son trimestre fiscal  se finissant fin mars des revenus en hausse de 15 % et des profits en augmentation de 22 %. La firme de Bill Gates bénéficie de ses investissements avisés  dans le collaboratif avec Teams, le cloud avec Azure et dans le marketing sur les réseaux sociaux avec LinkedIn. Des usages qui ont explosé pendant cette crise du Covid-19 et qui devraient continuer à se développer dans les mois qui viennent.

Sur ce trimestre les revenus de Microsoft  sont établis à 35,0 milliards de dollars et ont augmenté de 15%. Le bénéfice net était de 10,8 milliards de dollars et a augmenté de 22%. Une croissance dopée par la crise du Covid-19 et tous les usages liés à l’économie de distanciation comme le concède son PDG dans le communique de presse présentant ses résultats.

«Nous avons assisté à deux ans de transformation numérique en deux mois. Du travail d’équipe à distance et de l’apprentissage, aux ventes et au service client, à l’infrastructure cloud critique et à la sécurité – nous travaillons chaque jour aux côtés des clients pour les aider à s’adapter et à rester ouverts aux affaires dans un monde de tout à distance » a déclaré dans ce communiqué Satya Nadella, PDG de Microsoft.

Le cloud en hausse de 39 % et LinkedIn voit ses revenus publicitaires progresser de 21 %

Selon les résultats communiqués par Microsoft, le cloud a représenté 13,3 milliards de dollars de CA en hausse de 39%. Le chiffre d’affaires des produits serveurs et services cloud a augmenté de 30% porté par une croissance du chiffre d’affaires sur Azure de 59%.

Parti en retard sur ce type de d’infrastructure notamment face à AWS, Microsoft a  fait d’Azure sa plateforme de base pour tous ses logiciels et ses services collaboratifs. C’est ce choix qui a permis à Microsoft de répondre à l’explosion de la demande en télétravail  sur son service Teams  durant cette crise tout en garantissant une  certaine sécurité de ses services. Ses concurrents plus avancés sur cet usage, comme Zoom par exemple, ont davantage souffert de la monté de puissance de leur services et ont dû se rapprocher d’autres grandes plateformes cloud comme celle d’Oracle par exemple dans le cas de Zoom.

Dans ces résultats, il est noté que les revenus de LinkedIn sont en progression de 21 % même si Microsoft estime que la croissance s’est ralentie sur la fin de ce trimestre du fait d’une diminution des investissements publicitaires des petites entreprises. Un segment de marché qui semble utiliser fortement le réseau social de Microsoft.

En photo : Satya Nadella, CEO de Microsoft ©DR

 





Articles récents