DigitalCMO

C’est le rapport à l’espace (mobilité, mondialisation, télétravail) qui était au sommaire du troisième épisode de l’Adetem Factory 2020 diffusé le 24 novembre dernier et animé par Vincent Dumon (Levenement). Gaël Queinnec , directeur de la recherche prospective chez Michelin, Christophe Lienard, directeur innovation de Bouygues SA et Charles Pfister, Co-fondateur de YesPark étaient les invités de ce débat.

Des déplacements pas si réduits que cela

Même si Gaël Queinnec a observé un accroissement du désir de mobilité après le confinement, il a rappelé que les déplacements travail/domicile ne représentent que 15% de la mobilité globale. Selon lui, le télétravail ne diminuera que d’1% les déplacements. Mais avec le développement accéléré de l’e-commerce et du télétravail « nous sommes aujourd’hui là où nous avions prévu d’être en 2025 » a-t-il déclaré.

Pour Christophe Lienard, quatre grandes tendances définies avant le confinement ont été renforcées : l’incidence du climat, l’urbanisation, l’utilisation du digital, des nouveaux comportements comme le coworking ou le coliving. « Nous étions peut-être beaucoup plus matures digitalement que nous le pensions » a-t-il remarqué à propos des conséquences de la Covid.

Le renforcement du télétravail et l’hybridation des lieux de travail

« Les salles de réunion occupent 10% de la superficie des bureaux aujourd’hui et demain ce sera 30% » prévoit Christophe Lienard. Les salariés et intervenants d’une entreprise y seraient donc un peu moins présents mais auront besoin de se retrouver plus souvent.

Christophe Lienard anticipe aussi sur une hybridation des lieux de travail avec un partage entre bureau traditionnel, tiers lieux et domicile. Il a illustré son propos avec l’exemple du Japon où la baisse de production d’électricité engendré par l’accident nucléaire de Fukushima a influencé les projets urbains et architecturaux vers davantage d’économies d’énergie et une hybridation des usages pour augmenter les taux d’utilisation des bâtiments.

Le durable et le responsable confrontés à la réalité

Conséquence directe du confinement et télétravail, l’envie de s’installer à la campagne et de consommer local est forte parmi les cadres du tertiaire. Mais pour Christophe Lienard, la densification urbaine se pérennisera notamment en raison du vieillissement de la population avec des individus ne souhaitant pas s‘éloigner à plus de 15 minutes des centres de services et de consommation.

Vu que la moitié des places de parking en surface à Paris – soit 66 000 places- devraient être supprimées dans les cinq prochaines années selon Charles Pfister, il faudra bien trouver de nouvelles solutions de mobilité… Pour lui, les usages de véhicules vont changer (électriques, connectés, partagés) mais on aura toujours besoin de parkings. L’équation durabilité/réalité ne sera pas simple à résoudre.

En savoir plus sur l’Adetem factory 2020 : https://adetemfactory.org/ 





Articles récents