DigitalCMO

Les GAFAM profitent à plein de l’accélération de la transformation digitale des entreprises pour faire face à la crise. Les résultats cumulés de ces entreprises s’élèvent à plus de 50 milliards de dollars de profits sur ce seul trimestre. Au delà des GAFAM, c’est toute la Tech américaine qui semble tirer profit de cette situation.

Tous les résultats des GAFAM ont été publiés la semaine passée et ils sont excellents. Alphabet,  la maison-mère de Google, a annoncé une croissance de 14 % de ses revenus pour ce trimestre et plus de 11 milliards de dollars de profit.

Microsoft, grâce au Cloud et à Teams, a progressé de 12 % en terme de chiffre d’affaires et réalisé près 16 milliards de dollars de profits.

Amazon de son coté réalise désormais un chiffre d’affaires trimestriel de près de 100 milliards  de dollars (+37 %) et a annoncé plus de 6 milliards de résultat.

Apple a publié un chiffre d’affaires en hausse de 14 % et plus de 11 milliards de résultats.

Enfin Facebook a publié des revenus en hausse de 22 % et un résultat de 7,8 milliards de dollars.

Même Twitter, un temps en difficulté, progresse de 14 % au niveau de son chiffre  d’affaires et publiée des profits en hausse.

Un effet d’entraînement positif sur toute la Tech américaine

Ces résultats très positifs devraient avoir un effet d’entrainement  sur les autres acteurs de la Tech américaine. Tous les GAFAM vont continuer à investir massivement dans les nouvelles technologies. Alphabet impute ainsi une grande partie de ses résultats actuels à ses investissements passés en IA.

Facebook consacrera cette année plus de 16 milliards de dollars à des investissements en nouvelles technologies et prévoit même d’investir plus de 20 milliards l’année prochaine. Même chose chez Microsoft, Apple  et Amazon qui misent sur la voix, les données et l’intelligence artificielle pour encore croître.

Cette dynamique devrait profiter donc à tous les acteurs de la Tech américaine. Un écosystème qui ne faiblit pas en dépit des rumeurs de bulle  financière concernant le Nasdaq et qui booste les revenus des épargnants et retraités américains. De quoi soutenir la consommation  américaine pour 2021 et favoriser un redémarrage plus rapide de l’économie après la crise sanitaire.

Les résultats des GAFAM qui font débat en France

En pleine annonce de reconfinement en France et de fronde des petits commerces fermés juste à la veille des achats de Noël, les résultats des GAFAM font débat en France. C”est surtout Amazon qui semble cristalliser les débats politiques. Cedric O, le Secrétaire d’Etat au Numérique,  a  twetté pour rappeler que Amazon ne pesait que 20 % de l’e-commerce en France face notamment aux pure players que sont C-Discount, Mano à Mano ou Veepee.

Mais alors que la France peine à mobiliser ses partenaires européens pour que les GAFAM paient enfin leurs impôts, il est probable  que ce sujet continue à susciter le débat politique et économique.

En photo : Jeff Bezos, CEO d’Amazon. ©Amazon

 





Articles récents