DigitalCMO

Les membres du CMIT ont élu mercredi soir au Club de l’Etoile à Paris Sensego comme start-up MartTech de l’année. Deux trophées sur trois ont distingué des solutions d’automatisation d’actions marketing lors de cette quatrième édition du Trophée start-up Martech du Club des marketeurs in tech (CMIT) présentée par Etienne Maraval, Directeur Marketing de la société  Lexmark.

Ce sont finalement 13 startups qui avaient été sélectionnées lors d’une séance de pitchs dans les locaux de l’agence Epoka, partenaire également de l’événement, et trois d’entre elles ont été honorées le 20 novembre dernier lors de la soirée de l’innovation Martech organisée au Club de l’Etoile à Paris. C’est par un vote électronique réalisé en direct que plus de 100 CMO de la Tech présents à la soirée ont élu les trois meilleures startups avec des scores très serrés. Un peu avant dans la soirée, Jean-Denis Garo, Président du CMIT, était intervenu en introduction sur la nécessité de favoriser aujourd’hui des solutions simples d’emploi et capables également de booster la créativité marketing et l’inspiration des marketeurs. Un propos repris par Stéphane Mallard en Key Note, l’auteur de Disruption, qui prédit un changement radical de cette fonction qui devra être dans le futur davantage tournée vers la recherche de nouveaux business model plutôt que vers l’analyse des consommateurs qui sera fortement automatisée avec l’IA.

La société Sensego créée à Paris en 2015 a reçu le premier prix pour sa solution de prédiction des intentions des consommateurs par la détection de signaux faibles sur téléphone portable. A la  seconde place, la société Kiliba créée en 2018 et sa solution d’emailing 100% autonome. Puis à la troisième place la société Omnilive créée en 2011 qui propose une solution brevetée de vidéo immersive exploitant en temps réel les données de visionnage de chaque utilisateur.

Les solutions développées par Sensego et Kiliba s’inscrivent clairement dans une technologie attendue par les marques et les agences. Ainsi, dans l’étude « Martech: 2020  and beyond » et dont Digital CMO s’est fait l’écho il y a quelques jours, le marketing automation est l’une des trois techs (avec le tracking multicanal et l’optimisation de l’expérience client) que les 750 marques et agences interrogées dans cette étude comptaient utiliser prioritairement.

Le trophée Platinium pour Sensego

Partenaire de ce Trophée start-up Martech 2019, Eric Ochs, fondateur de Digital CMO a remis le trophée du vainqueur à Teimour Daly, co-fondateur et CEO de Sensego. Initialement orientée sur le secteur du voyage, cette start-up prometteuse propose aux marques d’anticiper les besoins de leurs clients en prédisant leurs intentions d’achats et ceci en utilisant les dernières techniques de machine learning et de deep learning . « Notre solution permet d’identifier en temps réel les intentions de voyage de leur base clients mobile 40 jours avant Booking avec une précision de 80% » précise-t-on chez Sensego. Cette solution de marketing prédictif intéresse maintenant les médias et la banque  qui peuvent l’intégrer dans leurs applications mobiles. Site web : https://www.sensego.fr/

Le trophée Gold pour Kiliba

Remis par Jean Luc Marini, directeur du Lab d’IA d’Axys Consultants, ce trophée Gold a récompensé Amaury de Larauze l’un des deux fondateurs de cette start-up proposant une solution de marketing automation écologique permettant aux marketeurs de site e-commerce de déléguer intégralement l’envoi de leurs campagnes d’email marketing à l’intelligence artificielle. Kiliba annonce des taux d’ouverture d’emailings de 58% contre 15-18% en moyenne pour une campagne classique grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle qui déterminent les messages à envoyer aux bonnes personnes avec les bons produits. Et Kiliba vise le 100% d’ouverture, rien de moins. Site web : https://kiliba.com/

Le trophée Silver pour Omnilive

C’est Romuald Ribault, représentant du Medef qui a remis son trophée à Cyril Zajac, cofondateur d’Omnilive. Cette technologie développée avec le concours du MIT détient aujourd’hui 4 brevets aux États-Unis, en Europe et en France. Commercialisé sous forme d’une licence logiciel d’utilisation du lecteur vidéo interactif, Omnilive propose à chaque cyber spectateur de choisir les angles de vue de la vidéo qu’il visionne (et donc de supprimer des coûts de réalisation) et permet aussi de collecter des données utiles pour le marketing. Site web : http://www.omnilive.fr/


Articles récents