DigitalCMO

En développant une suite logicielle pour les véhicules autonomes de niveau 5 (les plus avancés en terme d’autonomie), la startup anglaise FiveAI se positionne comme un partenaire privilégié pour les constructeurs. Elle est d’ailleurs au cœur du projet Streetwise qui vise à lancer les premiers véhicules autoconduits en 2019 au Royaume-Uni et qui a bénéficié d’une aide gouvernementale de 17M€. En parallèle, FiveAI vient de boucler une levée de fonds de 18M€. De quoi affronter la concurrence quelque peu déséquilibrée avec les  géants américains du secteur.

Le véhicule autonome est sans aucun la prochaine grande révolution technologique et industrielle : les géants du numérique (Google, Apple, Uber) et des transports (GM, Renault, Tesla) l’ont bien compris et investissent énormément dans la bataille, chacun en adoptant sa stratégie. Au début de l’été, Tim Cook reconnaissait ainsi que le projet Titan d’Apple allait certainement se recentrer sur la création d’une suite logicielle pour la conduite autonome, y voyant là « la mère de tous les projets d’intelligence artificielle ». Google avait déjà fait ce choix, en misant sur des partenariats avec Fiat ou Chrysler et Microsoft semble s’orienter vers la création d’une plateforme Cloud pour les véhicules connectés.

FiveAI, au coeur d’un consortium anglais pour créer le transport du futur.

Alors que ces géants, tous américains, avancent très vite, le Royaume-uni a décidé se mêler à la bataille en lançant un appel à projets sur le véhicule autonome. Cet appel à projet a été remporté par le collectif Streetwise, mené par FiveAI, qui se verra doté de 17M€ pour créer le transport du futur. FiveAI a développé une plateforme logicielle pour la conduite autonome de niveau 5 (la plus avancée, qui ne nécessite aucune intervention humaine), basée sur l’intelligence artificielle. A travers sa solution, la startup ambitionne de « fournir une solution sûre dans des environnements urbains complexes, sans aucune implication du conducteur ». Pour cela, sa technologie utilise des capteurs (rada, ultrasons, audio, etc.) placés sur la voiture qui vont fournir une vision précise de l’environnement. Des algorithmes de deep learning modélisent en direct la scène en 3D, classifient et positionnent les objets dans l’environnement. Tout se joue ensuite sur la prise de décision automatique : FiveAI a pour cela modélisé les comportements et habitudes des êtres humains et calcule les probabilités qu’un événement se produise en fonction de la situation. Et contrairement à la concurrence, la technologie de FiveAI n’a pas besoin d’avoir en amont une cartographie très précise : la prise d’informations se fait en direct et avec un même niveau de sécurité et de fiabilité. Un élément distinctif qui a plu aux fonds Lakestar Capital, Amadeus Capital Partners, Notion Capital et Kindred qui ont engagé 18M€ dans la startup.

Clairement, l’histoire de FiveAI et donc de Streetwise n’en est qu’à ses débuts : la startup n’a d’ailleurs pas encore sorti son propre véhicule autonome et préfère se concentrer sur le perfectionnement de son logiciel, avant de travailler sur une plateforme de gestion de flotte de véhicules autonomes.


Articles récents